Imprimer
Catégorie : Sante
Affichages : 542

L’association des hôpitaux privés d’Haiti, au nom de ses 28 hôpitaux membres, tient à exprimer ses vives inquiétudes quant à la dégradation rapide de la situation socio-économique et politique de notre pays durant ces derniers jours.

Nous ne pourrons pas manquer de signaler que présentement parmi nos membres, où l’on compte, des hôpitaux importants de la zones métropolitaine tels que les réseaux des 4 hôpitaux du DASH, l’hôpital St Camille, Medimax, Lambert Santé, l’Hôpital St Damien (nos petits frères et sœurs), les Citymed, l’hôpital SODETH, Grâce Children Hospital, l’hôpital Bernard Mews, Centre Hospitalier de Carrefour, King’s Hospital et l’Hôpital Adventiste d’Haiti entre autres nous comptons déjà dès victimes de la violence aveugle qui règne dans le pays.

Par dessus tout, nous nous inquiétons des risques que font courir pour la santé publique le bloquage continue de toutes les activités socio-économiques du pays. Tous nos hôpitaux commencent à faire face à des défis majeurs; pénurie d’électricité, pénurie de carburants, pénurie d’oxygène, appauvrissement des stocks de médicaments et arrêt des moyens transports et des moyens de communication. Ces défis mettent directement en jeu notre capacité à sauver des vies.

Nous lançons un appel urgent à tous les protagonistes de la crise pour leur demander de comprendre à quel point l’impact est majeur pour le bien-être et la survie immédiate de toutes les strates de la population.

Nous demandons à ce que la priorité soit accordée aux services médicaux du pays pour l’accès à l’électricité, au carburant et à la sécurité de nos locaux, de notre personnel, de nos ambulances et autres moyens de transports. Nous sollicitons dans l’immédiat des protections spéciales de la part de la police pour nous permettre de nous ravitailler en médicaments, d’évacuer nos malades et de faire fonctionner le système. Nous demandons à tous les protagonistes de trouver en urgences des solutions a même de mettre fin à cette crise et ceci sans délais.

Nous en appelons à toute la conscience citoyenne à tous les niveaux pour permettre le fonctionnement continue des hôpitaux d’Haïti car il y va de notre survie à tous.

 

Port au prince

Le 12 février 2019

Dr Franck GENEUS M.D.

Président de l’AHPH