Il y a deux mois, devant le spectre du chaos grandissant et la nécessité d’enrayer l’inévitable crise qui avançait à grand pas, j’avais demandé au Président Jovenel Moïse de faire un geste patriotique en démissionnant. A l’époque, plus d’un n’avait pas compris ma position.

Face à la colère de la rue et à la mobilisation quotidienne de milliers de manifestants appelant à sa démission depuis une semaine en Haïti, Jovenel Moïse s'est finalement adressé à la nation. Dans une allocution diffusée jeudi soir sur les chaînes nationales de télévision, le président haïtien a déclaré qu'il ne quittera pas le pouvoir.

P-au-P., 14 févr. 2019 [AlterPresse] --- A l’issue de huit jours de protestations qui ont largement paralysé le pays pour obtenir la démission du président Jovenel Moïse, ce dernier a déclaré, dans un discours radio-télévisé, avoir « entendu la voix du peuple » et a appelé au « dialogue avec toutes les forces de la nation » pour une sortie de crise.

Les gouvernements du Canada et du Québec, ainsi que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et l'administration Plante sont à pied d'oeuvre pour rapatrier les Canadiens et les Québécois coincés en Haïti par d'importantes manifestations. De nombreuses routes sont bloquées par les protestataires.

Manif à Port-au-Prince (Février 2019)

Les gouvernements du Canada et du Québec, ainsi que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et l'administration Plante sont à pied d'oeuvre pour rapatrier les Canadiens et les Québécois coincés en Haïti par d'importantes manifestations. De nombreuses routes sont bloquées par les protestataires.

Des policiers haïtiens tentent d'arrêter un homme suspecté de pillage dans une rue de Port-au-Prince le 12 février 2019

Des affrontements violents ont une nouvelle fois éclaté mercredi à Port-au-Prince entre la police et des manifestants, faisant au moins un mort, alors que les rues des principales villes d'Haïti sont investies depuis près d'une semaine par des protestataires qui contestent le pouvoir en place. Un jeune homme a été tué dans l'après-midi, selon les observations d'un journaliste de l'AFP, à quelques dizaines de mètres des bureaux de la présidence dont l'accès était bloqué par les forces de l'ordre à grand renfort de gaz lacrymogène.

Haïti était lundi une nouvelle fois plongée dans l'incertitude et la tension avec des barricades paralysant l'activité dans les principales villes et un pouvoir exécutif muet quant aux revendications sociales scandées lors de manifestations parfois violentes. La police avait fait état jeudi soir de la mort de deux personnes. Samedi à Port-au-Prince, un adolescent de 14 ans a été tué par balle en marge d'un rassemblement. Une autre personne est morte dimanche à Jacmel, dans le sud du pays, selon les médias locaux.

Patrice Dumont, Sénateur de la République

À l’initiative de l’émissaire Kenneth Merten et de l’Ambassadeure Michele Sison, assistée de Todd Sargent, ce vendredi 7 décembre, en compagnie de trois autres Sénateurs et un Député haïtiens, j’ai participé à une réunion haïtiano-américaine tenue en la résidence de l’Ambassadeur des États-Unis où était en débat « Sous quelle médiation organiser un dialogue en vue de trouver une issue à la crise politique actuelle ?

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)