Imprimer
Catégorie : Politique
Affichages : 643

6 fusils-mitrailleurs, 7 pistolets, des dromes, des téléphones satellites, des gilets pare-balles et autres équipements de guerre ont été retrouvés en possession de ces individus.

Les suspects ont été conduits au commissariat de Port-au-Prince pour répondre aux questions de la police et de la justice. Ils répondent aux noms de Kroeker Kent Leland, Bajavic Danilo, Jankovic Vlad, Burton Talon, Christopher M Osman, Dustin Daniel et Estera Michael.

Au moment de leur arrestation, les huit hommes circulaient à bord de deux véhicules sans plaques d’immatriculation mais avaient plusieurs plaques d’immatriculation à bord, a appris le journal de nos sources policières.

Ces individus qui avaient refusé de descendre de leurs véhicules ont prétendu « travaillé pour le gouvernement haïtien », a appris le journal.

Les suspects circulaient avec des armes automatiques pour lesquelles ils n’avaient pas reçu d’autorisation de port de la direction générale de la PNH, a indiqué au journal une source proche du commissariat de Port-au-Prince.

Les individus lourdement armés revenaient de la Banque de la République d’Haïti au moment de leur interpellation, selon leur déclaration. La police n’a pas trouvé d’argent en leur possession, a aussi appris le journal.

 Le journal n’a pas pu encore vérifier auprès de la BRH la nature de la relation qui pourrait exister entre la banque centrale et les personnes arrêtées dimanche soir par la PNH.