Imprimer
Catégorie : Politique
Affichages : 1038
Dans une note publiée sur les réseaux sociaux et dont copie a été addressée à INFOHAITI.net, le RADI (Rasanbleman pou Diyite AYITI), regroupement citoyen composé d’artistes, d’écrivains, de chercheurs et de membres de diverses professions libérales se pronounce sur la profonde crise politique que traverse le pays depuis la révolte populaire des 6, 7 et 8 juillet 2018. Alors que le pays va entamer une deuxième semaine manifestations populaires pour réclamer la demission du président Jovenel MOISE, le RADI demande aux  cadres exerçant d’importantes fonctions politiques de présenter leur démission au pouvoir exécutif. Pour faire face à un éventuel vide institutionnel, le RADI demande aux forces politiques et regroupements de la société civile de travailler sur une alternative qui tient compte les demandes de changement en profondeur clairement exprimées par la population. Nous publions ci-après la note du RADI (Rasanbleman pou Diyite AYIT)

Dans une note publiée sur les réseaux sociaux et dont copie a été addressée à INFOHAITI.net, le RADI (Rasanbleman pou Diyite AYITI), regroupement citoyen composé d’artistes, d’écrivains, de chercheurs et de membres de diverses professions libérales se pronounce sur la profonde crise politique que traverse le pays depuis la révolte populaire des 6, 7 et 8 juillet 2018. Alors que le pays va entamer une deuxième semaine manifestations populaires pour réclamer la demission du président Jovenel MOISE, le RADI demande aux  cadres exerçant d’importantes fonctions politiques de présenter leur démission au pouvoir exécutif. Pour faire face à un éventuel vide institutionnel, le RADI demande aux forces politiques et regroupements de la société civile de travailler sur une alternative qui tient compte les demandes de changement en profondeur clairement exprimées par la population.
Nous publions ci-après la note du RADI (Rasanbleman pou Diyite AYIT)

Pòtoprens, 16 fevriye 2019,
Nou menm, atis, ekriven, pwofesè, chèchè, manm divès pwofesyon liberal,

Nou menm, sitwayen ayisyen manm RADI (Rasanbleman pou Diyite AYITI) ansanm ak lòt sitwayen ki pataje menm enkyetid ak analiz sou listwa ak reyalite peyi a.

Nou rekonèt kriz konjonkti a se ekspresyon yon leve kanpe kont yon sistèm sosyal ak yon rejim politik ki pouse repwodiksyon sistèm sa a nan yon limit ki fè majorite popilasyon an pa aksepte l, si tèlman inegalite ak enjistis sosyal mete sou egzaksyon, koripsyon, vin rann lavi a enposib pou pèp la.

Malerezman, peyi a sanble vle divize an de kan, yon majorite ki gen moun tout klas sosyal ki vle chanjman sistèm nan pou yon peyi ki gen yon minimòm jistis ak egalite sosyal, ak yon minorite ki pa vle chanjman sa a. Nou menm nan RADI ak lòt sitwayen sitwayèn ki siyen nòt sa a, nou di :

Obstinasyon prezidan Jovenel Moïse ak gouvènman li an pou yo kenbe pouvwa a se prèv volonte yo pou bloke chanjman popilasyon ap mande a. Yo oblije ap itilize represyon ak koripsyon pou yo rete sou pouvwa a. Palman an, akòz enkonpetans li ak mank volonte l gen gwo responsabilite l nan sitiyasyon sa a.

Se pou sa nou mande tout sitwayen sitwayèn onèt desolidarize yo ak gouvènman an. Nou mande sitwayen sitwayèn ki gen gwo fonksyon politik nan pouvwa egzekitif la pou yo bay demisyon yo oswa refize sèvi konplis pouvwa politik sa a e denonse piblikman tout moun k ap ba yo presyon pou yo sèvi konplis kont popilasyon an.

Nou denonse tout zak represyon sou laprès ak sou popilasyon an. Ni polis nasyonal, ni KONATEL, ni okenn lòt enstitisyon pa dwe yon zam gouvènman an ap itilize kont popilasyon an.

Nou mande tout fòs politik ak regwoupman sosyete sivil nan peyi a ki dakò ak nesesite chanjman istorik sa a, travay sou yon altènativ pou ranplase pouvwa ki an plas la, yon altènativ ki pa sèlman egal ak yon wete mete yon endividi, yon ekip nan plas yon lòt, men ki ale nan sans chanjman popilasyon an ap mande a e ki dwe debouche nan yon tan ki pa long sou ekspresyon demokratik volonte popilè a.

Nòt sa a disponib pou siyati pou tout sitwayen sitwayèn ki vle yon chanjman pou majorite moun nan peyi a. Nou mande yo fè nòt sa a sikile toupatou.

RADI se yon regwoupman sitwayen ki gen plis pase yon santèn manm k ap mennen aktivite ak rechèch pou konbat inegalite sosyal nan peyi a.

Pou Komite RADI
Handgod Abraham

Michel Acacia
Pierre Buteau
Magali Comeau-Denis
Christophe Denis
Emmanuela Douyon
Antoinette Duclaire
Jetry Dumont
Edy Jean-Claude
Odilet Lespérance
Nadève Ménard
Jerry Michel
Kesner Pharel
Lyoel Trouillot
Maïté Trouillot
Evelyne Trouillot Ménard

Nou ka Kontakte RADI  pa imel, pa whatsapp oswa rele nan nimewo ki anba yo,, pou nou siyen nòt la.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
: +509 37279822; +509 47627318; +509 36545886; +509 47012118

Lot Sitwayen ki apiye nòt sa a :

Nono Morel
Sebastien Denis
Christian Rousseau
Roberte Momplaisir
Christophe Lespérance
Balthazar Baudelaire
Gary Lubin
Harry Charles
Jean-Hénold Buteau
Rachelle M. Marius
Jessie Ewald Benoit
Hérolde Pierre
Marlène Petithomme
Fritzner Maurent
Claudine Duclaire
Gary Jean
Mitsy -Lynn Hyacinthe
Pascale Solage
Claude Carré

Lorvens Aurélien

Grégory Alexandre

  Vivens Metellus

Vikens Dérilus

Jean Robert Bossé

Jeff Albert

  Saint-Jean Ary

Lesly Succès

  Dumas Macon

Josiane Isaac

Marc Edouard Lafortune

Iléus Papillon

Rolinx Augustin

Dormetus Ophely

Stanley Jean Marie

Mehdi Chalmers

Edson Sagesse

Nicolas Allien

Cédric Chauvet

Rachelle Magloire

Junot FELIX

Marguerite Rigaud

 Bellerie Mathieu

Wilkens Dimanche

Earl Jean-Pierre

Biltonn Bossé

Hervé Comeau

Dieula Djamie Jean-Louis

Rolédy Altilus

Shadine Ménard

John Picard Byron