Video AD : Click Here

___________________________________________________________________________________________________________

À l’issue de la défaite (0-2) d’Haïti face à la France, synonyme d'élimination des Grenadiers dans la phase finale de la Coupe du monde U17 de la FIFA, Brésil 2019, le «Dr du football», l’air satisfait après avoir fait le diagnostic de la participation de ses protégés, remercie et exhorte les petits Grenadiers à ne pas abandonner.

Retenu aux USA pour problèmes médicaux, le président de la Fédération haïtienne de football, Yves Jean-Bart, se montre très reconnaissant. Dans un court message adressé à la délégation haïtienne qui se trouvait à Goiania (Brésil), il en a profité pour la remercier.  

« D’abord, je remercie le ministre des Sports, Edwing Charles, qui a fait le déplacement et qui a signifié par sa présence l’accompagnement du pays toute entière à notre délégation. Puis, je félicite les joueurs, en leur disant merci. Ensuite, mes remerciements vont aussi au staff technique et médical, en particulier le Dr Nau et les kinés. Enfin, le staff de l’encadrement de la délégation, le team manager Adelphe Pierre. Comme vous avez vu, nous avons eu peut-être une délégation très restreinte », a fait remarquer le Dr du football avant de revenir sur les conditions dans lesquelles Haïti se rendait au Brésil.

 

Les problèmes de préparation

« À quelques jours du coup d’envoi du championnat, in extremis, sur l’insistance de la FIFA qui avait mis les moyens de transport à notre disposition, nous avons pu quitter Port-au-Prince à destination de Sao Paulo pour nous  préparer. Il faut dire que nous attendions depuis le mois de mai des moyens financiers pour que nous puissons nous rendre au Canada ou en France et autres…pour effectuer des stages et jouer des matches amicaux de haut niveau, car nous étions décidés à faire une grande Coupe du monde. Sans l’ombre d’un doute, nous savions que nos joueurs ont du talent et ils ont consenti des sacrifices depuis des mois voire des années pour le niveau qui leur a permis de se qualifier pour le mondial brésilien. Malheureusement, notre volonté et notre détermination se sont heurtées à de gros problèmes qui affectent le pays et qui ont rendu notre participation quasi impossible jusqu’à la dernière minute. Heureusement, la FIFA a compris que ç’aurait été une catastrophe qu’une équipe qualifiée pour la Coupe du monde ne vienne pas, elle a ainsi décidé de voler à notre secours », a fait remarquer Yves Jean-Bart.

 

« Nous nous sommes partis sans jouer aucun match amical international et surtout dans un pays qui était bloqué depuis plusieurs semaines où il était impossible de sortir. Quelques-uns de mes coéquipiers, qui devaient en principe nous accompagner dans cette bataille, n’ont pas pu le faire à cause de la décision tardive qui a été prise pour faire voyager l’équipe », a-t-il poursuivi avant d’exprimer ses regrets sur la participation des équipes haïtiennes à une phase finale de Coupe du monde. 

 

« D’année en année, Haïti se qualifie pour une phase finale de Coupe du monde. À chaque fois, il y a toujours des histoires qui contrarient et qui nous empêchent d'avoir une bonne participation », a-t-il fait remarquer. Yves Jean-Bart en a profité pour analyser les trois matches disputés par les petits Grenadiers au Brésil. 

 

Quand Dadou analyse les matches d’Haïti

« Au-delà des problèmes que nous avions évoqués, nous n’avons rien à vous reprocher, car vous avez rempli parfaitement votre mission. Vous avez tenu tête face à la République de Corée. Ce match nous laisse encore des regrets, car nous l’avons perdu (1-2) sur des buts que nous aurions pu éviter vu qu’ils ont survenu à un moment où l’équipe semblait devoir prendre le dessus dans cette rencontre. Au terme du match contre le Chili, nous avons éprouvé le plus gros regret, car face à  ce dernier, nous avons élevé le ton et nous avons traité d’égal à égal ces Sud-Américains, et ce avec une nette domination territoriale, mais nous avions été trahi par un arbitrage un petit peu complaisant et par quelques erreurs individuelles qui ne pardonnent pas à ce sommet. Le match contre la France  a été, si vous voulez, la cerise sur le gâteau. Nous avons été bousculés par une équipe française en première mi-temps. En seconde période, nous avons déployé notre football, et c’est contre le coup du jeu que nous avons été cueillis à froid par penalty réel, mais on n’aurait pu ne pas siffler. En tout cas, nous avons montré face à l’une des meilleures équipes du monde, à l’un des footballs les plus riches du monde, à l’école de formation la plus puissante du monde que nous avons appris. Entre le match que nous avons joué en U16 avec eux (défaite : 8-1) et le match d’aujourd’hui (0-2), vous avez prouvé que nous avons travaillé », s’est contenté de dire le Dr du football avant de faire les promesses suivantes aux petits Grenadiers.

 

Les promesses du Dr du football

« Nous quittons la Coupe du monde avec le sentiment du devoir accompli. Vous avez tenu tête, vous avez fait honneur au pays et les fanatiques qui avaient fait le déplacement, ne s’étaient jamais découragés. À preuve, beaucoup de recruteurs et beaucoup de clubs européens s’intéressent à vous. La FHF vous promet de trouver des agents de joueurs professionnels qui vont vous accompagner à aller dans un club pour jouer et épanouir votre carrière. La FHF ne vous abandonnera pas, ceux qui resteront peut-être en Haïti auront l’occasion dans deux ans à mettre leur talent au devant de la scène lors des qualifications de la Coupe du monde U20. La FHF vous réserve une petite prime, mais la plus grosse prime que vous aurez, c’est l’accompagnement que nous vous donnerons tout au long de votre carrière tant que vous aurez à jouer et de même lorsque vous n’aurez pas à jouer, mais vous resterez au service du football », dixit Yves Jean-Bart.

 

Les exhortations de Yves Jean-Bart

«  L’important pour nous, c’est ce dont nous avons fait montre face à des grandes équipes nationales, la Corée et ses millions de dollars de budget pour les jeunes, le Chili qui a déjà organisé plusieurs Coupes du monde et la France, grande puissance mondiale en matière de football, qu'Haïti avait franchi certains paliers. Nous n’étions pas une équipe venue pour se recroqueviller derrière ou pour barrer la route aux autres ou encore pour encaisser le plus de buts possible. Au contraire, nous avons osé, nous avons tranché, nous avons produit du jeu, nous avons fait plaisir à nos fanatiques, nous avons raté de buts et nous en avons encaissé au moment où il n’était pas nécessaire. Retournez chez vous la tête haute. N’abandonnez pas vos chaussures ! »         

 

Legupeterson Alexandre

LE NOUVELLISTE

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)