Colère et fleuve de réactions après l’assassinat de Gregory Saint-Hilaire, étudiant de l’Ecole Normale Supérieure

Ce samedi 3 octobre a été marqué par les échauffourées entre forces de l’ordre et étudiants de l’Université d’Etat d’Haïti (HUEH), après l’assassinat d’un étudiant finissant de (ENS) École Normale Supérieure, Gregory Saint-Hilaire. Selon plusieurs témoins, le jeune aurait été tué par un agent de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN). Un acte qui a suscité pas mal de réactions partant du conseil de l’ENS, passant par l’Association des Professeurs de l’Université d’Etat d’Haïti (APUEH), jusqu’ à l’université Notre Dame d’Haïti (UNDH), on condamne et sympathise.

Circulation paralysée, les locaux du tribunal de paix de la section sud de Port-au-Prince enflammés, la bibliothèque de l’ENS à moitié incendiée et panique au niveau de l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Hatti. En effet, les périmètres de l’ENS et de la Faculté de Droit et des Sciences Economiques (FDSE), deux entités de l’UEH que fréquentait la victime, Gregory Saint-Hilaire, 29 ans, ont été le théâtre d’affrontements entre policiers et étudiants. Les seconds ont investi les rues pour dénoncer la mort de leur camarade.

Protestation aussi du côté de la direction de l’ENS qui, dans une note publique, dit; ’’ profondément affectée par cet acte de barbarie et présente toutes ses sympathies à la famille et aux amis de Gregory Saint Hilaire.’’ La direction de l’ENS en a profité pour rappeler que l’institution ces derniers temps faisait l’objet de brutalités fréquentes des agents de l’USGPN. Les responsables de l’ENS appellent la communauté universitaire et la nation à se mobiliser pour rendre justice à Gregory Saint Hilaire.

La même indignation du côté de l’APUEH, dans une note soixante (60) professeurs signataires  condamnent  ‘’le lâche assassinat de Gregory Saint Hilaire d’une balle dans le dos par un agent de l’USGPN.’’  Un acte que les professeurs ont imputé au pouvoir en place, ‘’La responsabilité de cet acte odieux incombe au gouvernement de la république qui, encore une fois, donne à la fois la preuve de son mépris au droit d’exister, des revendications de tous les secteurs et son incompétence à y répondre.’’ont écrit les professeurs.

Un décès qui afflige la communauté universitaire même en dehors de l’UEH. En effet, parmi les vagues de réactions, une lettre de l’UNDH a été adressée aux étudiants de l’ENS pour sympathiser à leur douleur, tout en témoignant leur soutien. ‘’Sachez que vous n’êtes pas seuls en ces moments  si difficiles. Nous tenons à envoyer notre soutien et notre affection à la communauté estudiantine de l’Ecole Normale Supérieure ainsi qu’aux proches du feu.’’ A signé l’UNDH ce samedi 3 octobre.

Face à la grogne qu’a suscitée le meurtre de Grégory Saint Hilaire, le parquet de Port-au-Prince exige une enquête et une autopsie pour que lumière soit faite.   

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)