Port-au-Prince (Haïti) - Au moins 18 personnes ont été tués dans des incidents violents dans la capitale et en province, ce dernier week-end de février. Si les kidnappings et tentatives de kidnapping se sont poursuivis et la débandade des blindés neufs, utilisés dans une opération contre les bandits de Village de Dieu, a été largement commentée sur les réseaux sociaux, c’est toute la fin de semaine qui a été chaude.

Quatre hommes ont été tués par balle à la rue des Miracles, samedi 29 février 2020. L’acte est imputé par des témoins à des membres d’un gang dénommé « Krache Dife ». Le constat légal des cadavres a été effectué par le juge de paix titulaire de la section Nord, Me Noël, a confié au journal le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Jacques Lafontant. Le magistrat a verbalisé les cadavres de deux autres personnes tuées au niveau de la Grand-Rue, non loin de la rue Pavée et dans les parages de la cathédrale, a poursuivi le commissaire du gouvernement. « Je n’ai pas de précisions. Je ne sais pas si ces deux cadavres sont liés aux homicides perpétrés à la rue des Miracles », a indiqué Me Jacques Lafontant, interrogé samedi en début de soirée.

 

Plus tard, le même samedi, quatre personnes ont été tuées par balle à Pétion-Ville. Le commissaire responsable du commissariat de Pétion-Ville, interrogé dimanche matin par Le Nouvelliste, a confirmé ces décès. Trois personnes ont été tuées non loin du cimetière désaffectée, a-t-il précisé. Le journal a appris de sources combinées que des personnes ont l’habitude de se faire braquer dans ce secteur.

Lire la Suite sur Le Nouvelliste

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)