Crise politique: l’OCID appelle les acteurs à la raison et propose une formation politique gratuite pour améliorer la culture politique des jeunes et des femmes du pays

L’Observatoire Citoyen pour l’Institutionnalisation de la Démocratie (OCID) prend acte de la nomination, par Arrêté présidentiel en date du 18 septembre, de neuf (9) membres d’un Conseil Électoral Provisoire formé sans consensus par le pouvoir exécutif. Cette mesure unilatérale, qui suscite la désapprobation et le mécontentement de nombreux secteurs de la vie nationale, vient malheureusement aggraver la crise politique dont le dénouement était déjà très difficile.

Pire encore, ledit Arrêté présidentiel constitue en lui-même une violation flagrante de la Constitution en vigueur, quand il prétend conférer au CEP illégitimement constitué le droit d’organiser une consultation populaire pour remplacer la Loi-mère. Il s’agit là d’une décision inacceptable, et même impensable, qui entraîne juridiquement la nullité absolue de cet acte règlementaire. Aussi l’OCID en recommande vivement le retrait immédiat.

L’Observatoire est également très préoccupé par l’accélération de l’insécurité, ponctuée d’assassinats spectaculaires et du déploiement ostentatoire des gangs armés qui n’hésitent pas à se fédérer et à exposer publiquement leur arsenal et leur capacité de nuisance. Face à une telle impasse politique qui menace la survie même du peuple haïtien, l’OCID en appelle à la raison et à la conscience tant des acteurs du pouvoir exécutif que de ceux l’opposition et d’autres secteurs impliqués dans cette crise interminable. En effet, il est plus que jamais urgent que des négociations soient engagées et qu’un accord politique soit trouvé dans le meilleur délai pour arrêter cette course insensée vers le chaos total.    

Par ailleurs, l’OCID a l’avantage d’annoncer, particulièrement aux étudiants et aux étudiantes, aux jeunes et aux femmes impliqués dans des associations ou dans des partis politiques, que l’Observatoire va mettre gracieusement à leur disposition une offre spéciale de formation en « Socialisation politique et Débat argumenté ». Conçu dans la perspective d’améliorer la culture politique des femmes et des jeunes des milieux universitaire, politique et associatif, ce programme de formation comprend les modules suivants :

    La politique : définition, objet, méthodes et acteurs ;
    Les institutions et les processus démocratiques ;
    Participation politique des femmes ;
    Participation politique des jeunes ;
    Aperçu des techniques d’enquête ;
    Monitoring du Parlement ;
    Observation électorale ;
    Introduction aux concepts et principes d’argumentation ;
    Aperçu des principes et techniques du débat contradictoire.

La formation sera dispensée gratuitement sous forme de séminaires en ligne par des personnalités de divers horizons qui ont la maîtrise à la fois théorique et pratique des thèmes abordés. Des supports écrits, des présentations audiovisuelles, des forums WhatsApp et une séance finale de regroupement complèteront le dispositif d’apprentissage. Les inscriptions seront ouvertes à partir du 1er octobre et la formation débute le 26 octobre pour une durée d’environ douze semaines. Les personnes intéressées sont priées de consulter le site Internet de l’OCID (http://ocidhaiti.org/) ou sa page Facebook (www.facebook.com/ocidhaiti) pour de plus amples informations et pour se faire inscrire. Il convient de noter que cette formation s’inscrit dans le cadre d’un projet que l’OCID met en œuvre avec l’appui de la Fondation Nationale pour la Démocratie (NED) des États-Unis d’Amérique, en vue d’encourager les jeunes et femmes à s’impliquer davantage dans la vie publique et à soutenir des réformes structurelles dans les institutions politiques.    

L’Observatoire Citoyen pour l’Institutionnalisation de la Démocratie (OCID), consortium de la société civile formé de l’Initiative de la Société Civile, du Centre Œcuménique de Droits Humains et de JURIMEDIA, renouvelle son engagement à observer les processus politiques, selon une approche, objective, scientifique et non partisane, et à travailler à la consolidation de la démocratie en Haïti. Depuis plus d’un an, l’OCID plaide en faveur des réformes nécessaires pour en arriver à un Parlement haïtien plus ouvert, plus transparent, plus responsable, plus inclusif et plus efficient. Seul un tel Parlement pourra aider à la refondation si nécessaire de l’État haïtien.

« Une démocratie pérenne par la vigilance citoyenne »

Pour le Comité de Pilotage de l’OCID :

Sylvie BAJEUX

Directrice exécutive du Centre Œcuménique des Droits Humains (CEDH)

Abdonel DOUDOU

Directeur exécutif de JURIMÉDIA           

Rosny DESROCHES

Directeur exécutif de l’Initiative de la Société Civile (ISC)

Pour authentification: Rosny DESROCHES (34466167) et Abdonel DOUDOU (38790493).

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)