Soumis à InfoHaiti.net ce vemdredi 21 Août 2020

DECLARATION DU 21 AOUT 2020 : Résolution pour une solution nationale

Citoyens, citoyennes, nous n’avons pas le droit d’oublier qu’en 1804  notre pays est entré la tête haute dans l’histoire. Nos ancêtres ont gagné une des plus grandes victoires des temps modernes, une victoire  qui sert de référence contre l’esclavage, le colonialisme et le racisme.  Pour honorer leur mémoire, nous devons travailler à l’instauration d’un pays respectueux de la liberté de tous, garant des droits politiques et de la liberté d’expression de tous les citoyens et citoyennes,  garant d’un minimum de biens et de services permettant aux citoyennes et citoyens de vivre dans des conditions économiques et sociales décentes, sans que leur destin ne s’enlise dans la violence, la misère ou les mauvais traitements.

Aujourd’hui, notre pays baigne dans l’injustice et dans l’indignité. Les institutions politiques ne fonctionnent plus. Nul ne veut travailler avec ce pouvoir. Le régime Jovenel Moise/PHTK se tourne vers la dictature ; il foule aux pieds la liberté des citoyens ; il tolère sinon encourage les massacres des citoyens dans diverses régions du pays ; il protège les gangs, les ravisseurs, ceux qui volent ou détournent les biens de l’Etat ; il utilise les problèmes sociaux sans chercher à les résoudre ; il entrave le combat anticorruption que réclame le pays ; il prend des mesures et des décisions économiques qui appauvrissent davantage le peuple; il utilise les biens de l’Etat pour satisfaire les intérêts personnels de ses membres et de ses partisans ;  il planifie des élections frauduleuses pour pouvoir, selon ce qu’il dit lui-même, rester au pays aussi longtemps que possible. Tout ceci explique pourquoi le pays a perdu confiance dans ce pouvoir et dans l’Etat.

Aujourd’hui, notre dignité en tant qu’êtres humains et en tant que citoyens et citoyennes,  demande qu’au nom de tous nos ancêtres qui ont fondé ce pays, mais surtout au nom des vivants, au nom des enfants qui ont le droit de grandir dans un pays en route vers la liberté, l’égalité et le développement,  la formation d’un grand rassemblement pour dire ASSEZ, NON ! Nous prenons la décision d’arrêter ce processus de destruction du pays que le pouvoir Jovenel Moise PHTK a lancé. Quelque soit votre idéologie politique, droite, gauche, centre, quelque soit votre croyance et votre religion, catholique, cultes réformiste,  vodouisant,  ou autres, quelque soit votre domaine d’activités, quelque soit votre condition économique personnelle, il est de notre devoir à tous et de notre responsabilité en tant que peuple de trouver une solution nationale pour arrêter la dégradation et repartir sur de nouvelles bases. Si nous n’y arrivons pas, demain l’Histoire, ou notre conscience, nous reprochera d’avoir été complices de cette catastrophe dans laquelle Jovenel Moise entraine le pays.

C’est pour cela que nous citoyennes, citoyens, membres et dirigeants d’associations professionnelles, culturelles, confessionnelles, membres et dirigeants de partis et de regroupements de formations politiques, signons cette résolution. Et en le faisant, nous envoyons un message clair, ferme à tous les peuples amis dans le monde, et aux représentants des pays et institutions internationales présents dans le pays.

1. Les élections ne sont pas possibles avec Jovenel Moise au pouvoir. C’est la première condition indispensable pour que les élections aient lieu : Jovenel Moise ne doit plus être au pouvoir. Par conséquent, pour remettre le pays sur le chemin de la démocratie, nous exigeons qu’il quitte le pouvoir au plus vite.

2. Toutes les institutions, associations qui signent cette résolution acceptent le principe de trouver au plus vite un accord politique pour établir les modalités du départ de Jovenel Moise du pouvoir, et l’organisation et le fonctionnement d’un gouvernement de transition. Une des principales missions de ce gouvernement sera de rendre les élections possibles dans des conditions qui faciliteront la participation de tous les électeurs ; de prendre des mesures et des programmes pour améliorer les conditions d’existence de la majorité et la situation socioéconomique générale et de rétablir le respect de la liberté et des droits humains.

3. Toutes les institutions, associations qui signent cette résolution s’engagent devant la nation et le monde entier à ne pas compromettre le processus et d’accompagner la démarche jusqu'à la fin dans l’intérêt de la population qui souffre sans  cesser de lutter pour le changement.

4. Nous demandons à tout citoyen, toute citoyenne de faire entendre sa voix dans le sens de cette résolution. Et nous demandons surtout à toutes les institutions publiques du pays d’accompagner notre démarche et de ne pas laisser Jovenel Moise se servir d’eux comme outils politiques pour s’opposer à la volonté nationale.

Vive Haïti

VIVE LA LUTTE DU PEUPLE

Vive une solution nationale

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)