Soumis à InfoHaïti.net
Port-au-Prince, le 29 juin 2020

Lettre ouverte au Président de la République, son Excellence Jovenel Moïse

Monsieur le Président,
Le Journal l’Union, média d’État et de service public, est à l’agonie.
Depuis que vous avez manifesté votre volonté de relancer le Journal, seules deux décisions réelles et effectives ont été prises en faveur du fonctionnement plein et entier de l’institution.   

L’arrêté présidentiel du 24 mars 2017, nommant Pierre Manigat Junior, directeur général de l’institution.

    L’arrêté présidentiel du 25 janvier 2018, confiant la gestion intérimaire du « Journal l’Union » au Conseil national de coordination des Médias d’État et de service public.

Sans budget, avec très peu de matériels de travail à disposition des journalistes, sans moyens de déplacement. Parfois sans électricité et sans connexion Internet. C’est dans cette marche branlante, monsieur le Président, que l’équipe de rédaction a pu, jusqu’à février 2019, produire quatorze numéros en dure, dont treize ont été imprimés, et alimenter le site web du Journal de plusieurs centaines de textes.

Mais, malgré ces efforts titanesques, seule l’équipe de Rédaction se retrouve, actuellement, sans statut régulier au sein du Journal l’Union.

Pourtant, satisfait du travail réalisé par cette dernière, le Conseil national de coordination a, dans une correspondance en date du 26 décembre 2019, recommandé au ministère de la Culture et de la communication (MCC), de procéder à la nomination des membres de la Rédaction. Ceci, conformément au décret du 17 mai 2005 portant révision du statut général de la fonction publique.

Une recommandation que le titulaire d’alors du MCC, Jean Michel Lapin, disait prendre en compte dans une correspondance responsive en date du 16 janvier 2020.

Mais, six mois plus tard, l’équipe de Rédaction cumule dix mois d’arriérés de salaire, et sa nomination se fait toujours attendre. Or, ce n’est pas faute d’avoir étalé nos desiderata dans les médias et adressé pas moins de trois correspondances au nouveau titulaire du MCC, monsieur Pradel Henriquez.

Imbu de la situation, il a rencontré des délégués de la Rédaction en date du 30 mars 2020.  Lors de cet entretien, le ministre Henriquez a promis une issue définitive à la crise. Affirmant qu’il avait adressé une requête au ministère de l’Économie et des finances, en date du 16 mars 2020, pour payer nos arriérés de salaire et relancer le Journal.

Un peu plus tard au cours du mois d’avril, le ministre Henriquez est allé encore plus loin lors d’une conversation téléphonique avec notre directeur de Rédaction, Jacques Desrosiers. Monsieur Pradel Henriquez a en effet confirmé qu’en date du 7 avril 2020, le Premier ministre Jouthe Joseph, l’a instruit d’inscrire le Journal l’Union dans le budget rectificatif 2019-2020, correspondance qu’il a lue durant cette conversation téléphonique.

Monsieur le Président, le Journal L’Union ne figure pas dans le budget rectificatif 2019-2020 comme l’a promis le ministre Henriquez.

Le Journal est sans électricité depuis février 2019, l’hébergement du site Internet cumule 11 mois de dette. Nous risquons de perdre le domaine et tout son contenu au mois de Juillet 2020 (soit deux ans de production intellectuelle). Sans Direction générale et sans administrateur, le Journal est livré à lui-même.

Nous sollicitons votre intervention, monsieur le Président, au regard de l’article 136 de la Constitution, qui fait de vous le garant de la bonne marche des institutions.


Pour la rédaction
Gérald Bordes

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)