Conformément au calendrier d'activités publié par le conseil  électoral provisoire, la campagne électorale débute ce 17 Février pour prendre fin le 18 Mars, soit deux jours avant la date fatidique du 20 Mars retenue pour le second tour des joutes. 

Conformément au calendrier d'activités publié par le conseil  électoral provisoire, la campagne électorale débute ce 17 Février pour prendre fin le 18 Mars, soit deux jours avant la date fatidique du 20 Mars retenue pour le second tour des joutes. La veille,  soit hier après-midi, le président décrié de l'Institution, Gaillot Dorsainvil avait souhaité, dans une adresse aux candidats et électeurs potentiels, du fair play dans la capitale et du respect de l'autre.Pierre Louis Opont, directeur général du CEP en avait profité pour annoncer que des plaintes seront bientôt déposées à travers les tribunaux du pays contre les individus responsables des actes qui ont perturbé le premier tour des élections.

 

Mirlande H Manigat, la candidate du RDNP arrivée en tête au premier tour prévoit d'axer sa campagne sur la moralité et la compétence au pouvoir alors que son rival, Michel Martelly qui a bénéficié hier du soutien de Wyclef Jean, le chanteur du Hip Hop fera de la jeunesse le terme central de sa campagne, lui qui est un novice en politique et n'a pas un passé libre de tout reproche. Il faut dire que le camp militant pour l'annulation des élections bat de l'aile depuis quelque temps d'autant que son discours ne fait pas recette auprès d'une population de plus en plus fatiguée à une impasse politico-électorale qui ne peut plus durer. L'international qui attend des interlocuteurs légitimes pour discuter et démarrer (pour de vrai) la phase de la Reconstruction ne jure que par le deuxième tour et à travers ses divers représentants, elle a annoncé qu'elle supporterait financièrement, techniquement et logistiquement le processus.

 

Le président René Préval demeure le grand inconnu de cette équation; on lui prêtait l'intention de faire annuler le premier tour mais, des éléments de son entourage et l'International en bloc s'y opposeraient. Il est isolé puisqu'il n'aurait aucun contrôle sur le CEP dominé par le "blanc" mais, néanmoins il a obtenu la garantie de celui-ci pour rester en poste jusqu'à l'intronisation de son successeur. C'est le moins que l'on puisse lui donner, lui qui avait accédé à toutes les exigences de l'étranger jusqu'à faire publier par le CEP les résultats de l'OEA.

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)