Video AD : Click Here

___________________________________________________________________________________________________________

7 heures du soir. Dimanche 13 octobre 2019. Après plus de huit heures à parcourir les rues de trois des communes de la région métropolitaine, la grande manifestation organisée par un collectif d'artistes revient au Champ de Mars, son point de départ. Le parcours, long de près de quinze kilomètres, s'est déroulé dans la bonne humeur et sans incident majeur.

(Randolph, Massachusetts, Samedi 12 Octobre 2019) - Huit mois après sa prestation de serment comme députée fédérale, Ayanna Pressley a profité des vacances d'automne du parlement américain est venue à la fois présenter le bilan de ses travaux législatifs à Washington depuis janvier et recevoir les doléances de ceux qui l'ont élue en Septembre 2018.

Haïtiennes et Haïtiens d’Haïti et de la Diaspora, L’HEURE EST GRAVE !
La situation de la barque nationale est plus que jamais en péril : défaillance absolue de l’État ; délabrement de l’administration publique ; corruption débridée ; dégringolade de la gourde ; brutalité accrue de la vie chère ; aggravation de la misère matérielle et morale ; frustrations grandissantes, colère et révolte de la population exprimées depuis plusieurs mois à travers des manifestations récurrentes ; amertume de la jeunesse laissée-pour-compte ; détresse des chômeurs révoltés ; désespoir des enfants abandonnés dans les rues en feu ; blocage total du fonctionnement de tous les secteurs ; fermeture récurrente des écoles et universités, magasins, hôpitaux et centres de santé ; dysfonctionnement douloureux de la vie sociale ; pertes en vies humaines, destruction de biens privés et publics ; champ libre aux vols, viols, tueries et assassinats perpétrés par des gangs armés ; amalgame de violences socioéconomiques, gouvernementales, claniques, populaires et revendicatives ; perte de confiance absolue entre la population et le gouvernement. Haïti se trouve plongée dans une situation chaotique annonçant une catastrophe humanitaire imminente.

Soumis à InfoHaiti.net
Il est évident que la population demande ou souhaite aujourd’hui le départ du président Moïse, après que ses opposants politiques et autres aient tout fait sans succès pour le chasser du pouvoir.  Toutefois, ils n’ont pas bossé en vain.  Leur plus grand mérite est que leur ténacité a enfin entrainé une bonne partie de la population des villes contre le pouvoir du président Moïse. 

P-au-P, 8 oct. 2019 [AlterPresse] --- Le président du Sénat, Carl Murat Cantave, invite les hauts dignitaires du pays à mettre leurs mandats sur la table des discussions, pour apporter une solution à la crise qui ronge le pays, dans une adresse à la nation, diffusée ce mardi 8 octobre 2019 et auditionnée par AlterPresse.

video

P-au-P, 04 oct. 2019 [AlterPresse] --- Des milliers de manifestantes et manifestants défilent, ce vendredi 4 octobre 2019, dans les rues de la capitale, Port-au-Prince, et dans plusieurs villes en province, à l’appel de l’opposition politique, en vue d’exiger le départ sans conditions du président Jovenel Moïse, observe l’ageence en ligne AlterPresse.

Déclaration de la Conférence haïtienne des religieux
Frères et Sœurs Haïtiens,
Citoyens et Citoyennes du pays,

« Si le Seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain ; si le Seigneur ne veille la ville, en vain gardent les veilleurs. » (Psaume 127, 1)

Nous, consacrés-es catholiques d’Haïti regroupé-e-s en Conférence Haïtienne des Religieux-ses (CHR), constatons avec beaucoup de souffrances le délabrement profond de la situation sociopolitique du pays depuis à peu près une dizaine d’années et la descente vertigineuse aux enfers pendant ces huit derniers mois.


Des dizaines de milliers manifestants ont choisi le macadam pour répondre à la demande de trêve formulée par le président Jovenel Moïse. Des manifestations, émaillées de violences et de scènes de pillage ont eu lieu à Port-au-Prince, aux Gonaïves, à St-Marc, à Mirebalais, aux Cap-Haïtien, aux Cayes, à Jérémie, à Léogâne, à Petit-Gôave, etc
Port-au-Prince et plusieurs villes du pays connaissent une situation insurrectionnelle depuis au moins deux semaines. Vendredi, plusieurs milliers de pereonnes ont investi les rues pour exiger le départ du président de la République.

Religions pour la paix accepte le principe en attendant d’avoir l’accord ou non des autres protagonistes
P-au-P., 26 sept. 2019 [AlterPresse] --- Le président Jovenel Moïse a, une nouvelle fois, sollicité les bons offices de Religions pour la paix Haïti (Rpph) afin de servir de facilitatrice dans le dialogue entre les secteurs politiques haïtiens pour parvenir à un accord politique devant mettre fin à la crise qui secoue le pays, apprend AlterPresse.

P-au-P., 11 sept. 2019 [AlterPresse] --- Plusieurs dizaines de militants en colère ont investi, mercredi soir 11 septembre 2019, la salle où devait se tenir la séance de ratification de l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé Fritz William Michel, alors même que ce dernier ainsi que les membres de son cabinet se trouvaient au salon diplomatique du Parlement.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)