Video AD : Click Here

___________________________________________________________________________________________________________

P-au-P, 13 janv. 2020 [AlterPresse] --- « Le parlement existe et ne saurait être frappé de caducité, pour ouvrir la voie à la gouvernance autocratique par décrets », soulignent quatre sénateurs signataires d’une note [1], dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse. Cette position fait suite à la déclaration, « une faute intentionnelle », exprimant « une tendance autocratique et dictatoriale » ainsi qu’ « une forfaiture », ce 13 janvier 2020, du président Jovenel Moïse, qui dit constater « la caducité du parlement » et du vide institutionnel, occasionné par le départ de la chambre des députés et des 2/3 du sénat.

P-au-P, 12 janv. 2020 [AlterPresse] --- Sur fond d’inquiétudes et d’incertitudes politiques, le président Jovenel Moïse a participé, ce dimanche 12 janvier 2020, à Port-au-Prince, à plusieurs activités officielles, visant à commémorer le 10e anniversaire du terrible tremblement de terre du mardi 12 janvier 2010, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Dans une interview accordée à l’agence EFE le président de la République, Jovenel Moïse, est longuement revenu sur la crise politique qui secoue le pays depuis plus de trois mois et en a profité pour annoncer  que les négociations pour la formation d'un gouvernement d’union nationale vont bon train et, qu’avant fin décembre, le pays pourrait avoir à sa tête un gouvernement légitime. Evoquant les raisons pour lesquelles il refuse jusqu’ici de démissionner, le chef de l'État haïtien a également plaidé pour une nouvelle Constitution devant doter la présidence de plus de pouvoir avant de s’en prendre une énième fois au « système » qu’il entend combattre, précise-t-il, pour faire respecter les intérêts du peuple.

Sur le remplacement du président Jovenel Moïse par un juge issu de la Cour de cassation, il y a une ligne de fracture entre les partis politiques Alternative consensuelle, l’Opposition institutionnelle, le Forum patriotique, le Bloc démocratique et Mache Kontre ne sont pas d'accord avec Fanmi Lavalas et RDNP. La veille, samedi, 9 novembre, le Parti Fanmi Lavalas, après de longues heures de discussions ponctuées par la clameur de militants qui criaient « cassation, cassation » dans les allées de l’hôtel Marriott, n’a pas adhéré à cette option choisie par ces cinq entités.

(Belga) Plusieurs établissements pénitentiaires d'Haïti n'ont plus de quoi nourrir les détenus, alertent les organisations de défense des droits humains, qui expliquent les difficultés d'approvisionnement causées des barricades dressées sur les principaux axes depuis le début de la contestation contre le président fin août.

P-au-P, 21 oct. 2019 [AlterPresse] --- A travers les Ministères de l’économie et des finances (Mef), des travaux publics, transports et communications (Mtptc), l’État haïtien envisage une révision des contrats, engagés avec trois (3) compagnies privées, fournisseuses d’électricité : Haytian tractor & Equipment Co. S.A. (Haytrac), E-Power et Société générale d’énergie S.A. (Sogener), selon les informations obtenues par l’agence en ligne AlterPresse.

7 heures du soir. Dimanche 13 octobre 2019. Après plus de huit heures à parcourir les rues de trois des communes de la région métropolitaine, la grande manifestation organisée par un collectif d'artistes revient au Champ de Mars, son point de départ. Le parcours, long de près de quinze kilomètres, s'est déroulé dans la bonne humeur et sans incident majeur.

(Randolph, Massachusetts, Samedi 12 Octobre 2019) - Huit mois après sa prestation de serment comme députée fédérale, Ayanna Pressley a profité des vacances d'automne du parlement américain est venue à la fois présenter le bilan de ses travaux législatifs à Washington depuis janvier et recevoir les doléances de ceux qui l'ont élue en Septembre 2018.

Haïtiennes et Haïtiens d’Haïti et de la Diaspora, L’HEURE EST GRAVE !
La situation de la barque nationale est plus que jamais en péril : défaillance absolue de l’État ; délabrement de l’administration publique ; corruption débridée ; dégringolade de la gourde ; brutalité accrue de la vie chère ; aggravation de la misère matérielle et morale ; frustrations grandissantes, colère et révolte de la population exprimées depuis plusieurs mois à travers des manifestations récurrentes ; amertume de la jeunesse laissée-pour-compte ; détresse des chômeurs révoltés ; désespoir des enfants abandonnés dans les rues en feu ; blocage total du fonctionnement de tous les secteurs ; fermeture récurrente des écoles et universités, magasins, hôpitaux et centres de santé ; dysfonctionnement douloureux de la vie sociale ; pertes en vies humaines, destruction de biens privés et publics ; champ libre aux vols, viols, tueries et assassinats perpétrés par des gangs armés ; amalgame de violences socioéconomiques, gouvernementales, claniques, populaires et revendicatives ; perte de confiance absolue entre la population et le gouvernement. Haïti se trouve plongée dans une situation chaotique annonçant une catastrophe humanitaire imminente.

Soumis à InfoHaiti.net
Il est évident que la population demande ou souhaite aujourd’hui le départ du président Moïse, après que ses opposants politiques et autres aient tout fait sans succès pour le chasser du pouvoir.  Toutefois, ils n’ont pas bossé en vain.  Leur plus grand mérite est que leur ténacité a enfin entrainé une bonne partie de la population des villes contre le pouvoir du président Moïse. 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)