Les Etats-Unis disent prendre note de l’annonce de la formation d’un nouveau CEP en Haïti. « Il s’agit d’une étape importante pour l’organisation des prochaines élections législatives selon les Etats-Unis qui informent attendre la publication d’un décret électoral et un calendrier pour l’organisation des prochaines élections en vue de rendre opérationnel à nouveau le Parlement.

La cérémonie d’investiture des membres du nouveau Conseil Électoral Provisoire récemment nommés par arrêté présidentiel est prévue pour ce mardi après-midi au Palais National. Selon une note du service de protocole du Palais National, chacun des membres du nouveau CEP pourra se faire accompagner d’un membre du secteur de leur représentation.

Ce CEP de 9 membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP)  pour mandat de doter le pays d’une nouvelle constitution.et d’organiser les élections locales, municipales, législatives et présidentielle,


Sans aucune annonce, sans prévenir, des policiers se réclamant du groupe dénommé Fantom 509 ont créé  une véritable panique à travers la capitale ce mercredi 16 septembre 2020. De Delmas en passant par Pétion-Ville, Fantom 509 a fait parler de lui. Sur leur parcours, concerts de cartouches, véhicules incendiés, routes bloquées, invasion d’invasion d’institutions publiques. La panique généralisée a débuté dans l’après-midi. Le Fonds d’Assistance Économique et Sociale (FAES)  a vu une bonne partie de sa flotte de véhicules partis en fumée.

Après les déclarations du président de la république, M. Jovenel Moise sur une éventuelle modification du décret de 2005 sur la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) qui « ralentit les projets de l’Etat », les conseillers de la Cour qualifient les propos du président d’intimidation et de menace dans une note de rectification parvenue à la presse ce mardi 8 septembre. 
 

Alors que le Chef de l’Etat ne jure que par la réforme de la Constitution, ses opposants quant à eux estiment que ce dernier est très mal placé pour entamer un tel processus qui va engager toute une nation.

Soumis à InfoHaiti.net ce vemdredi 21 Août 2020

DECLARATION DU 21 AOUT 2020 : Résolution pour une solution nationale

Citoyens, citoyennes, nous n’avons pas le droit d’oublier qu’en 1804  notre pays est entré la tête haute dans l’histoire. Nos ancêtres ont gagné une des plus grandes victoires des temps modernes, une victoire  qui sert de référence contre l’esclavage, le colonialisme et le racisme.  Pour honorer leur mémoire, nous devons travailler à l’instauration d’un pays respectueux de la liberté de tous, garant des droits politiques et de la liberté d’expression de tous les citoyens et citoyennes,  garant d’un minimum de biens et de services permettant aux citoyennes et citoyens de vivre dans des conditions économiques et sociales décentes, sans que leur destin ne s’enlise dans la violence, la misère ou les mauvais traitements.

L'Association des planteurs d'Haïti (APH) organise un atelier sur la réforme constitutionnelle. L'agronome Raymond Louis Jeune a déclaré que son association est présente dans plusieurs départements et que cet atelier permet d'installer cette structure dans la deuxième plus grande ville du pays. L'agronome Jean-Louis a précisé qu'aucun changement de système n'est possible sans une réforme en profondeur de la constitution de 1987 amendée.
Rappelons qu'en septembre prochain l'APH organisera son Congrès National à Mirebalais.

Aucune activité culturelle ne sera organisée dans la métropole du Nord pour marquer les 350 ans de la fondation de la ville de Cap-Haïtien et les 200 ans de la mort du roi Henri Christophe, a fait savoir hier l'agent par intérim du Cap-Haïtien, Esaie Lefranc. La crise sanitaire liée au Covid-19 est la raison avancée par les représentants de l'Exécutif.

Artibonite / Gros-Morne: Les enseignants exigent de meilleures conditions de travail
Les enseignants de la commune de Gros-Morne demandent à l'Etat haïtien de revoir leurs dossiers s'ils veulent vraiment la réouverture des classes.
"Nous espérons que l'Etat nous paiera à temps et nous accordera une augmentation de salaire. Si vous n'acceptez pas de donner une réponse favorable à nos doléances, le retour dans les salles de classe n'aura pas lieu", a déclaré Emmanuel Blanc, porte-parole des enseignants de Gros-Morne.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)