29 ans, connu de la justice pour sa violence et sa radicalisation, "rien ne permettait cependant de détecter un passage à l'acte dans la vie courante" de Chérif C., estime le directeur de la sûreté intérieure française.L'assaillant, Chérif C., né à Strasbourg est un homme de 29 ans fiché S (pour Sûreté de l'Etat). Toujours recherché, c'est "un individu connu en droit commun pour beaucoup de délits autres que liés au terrorisme, il n'a même jamais été connu pour des délits liés au terrorisme", a indiqué Laurent Nuñez, directeur général de la Sécurité intérieure, sur France Inter mercredi matin.

Le procureur de Paris, Rémy Heitz,

L'auteur de l'attaque de Strasbourg âgé de 29 ans est fiché "S". Cherif C. est né le 24 février 1989 à Strasbourg. Il est très connu des services de police et de justice principalement pour des faits de vols et de violence. Il court toujours, mais des proches ont été interpellés. Des centaines de policiers sont à sa recherche. Les services de sécurité allemands sont également à la recherche de Sami C., le frère de l'auteur présumé.

Fusillade dans le centre-ville de Strasbourg

Des coups de feu ont été tirés ce soir dans le centre-ville de Strasbourg. Selon des informations rapportées par la préfecture, une fusillade a fait quatre morts  (selon le FIGARO.fr) et onze blessés mardi sur le Marché de Noël de Strasbourg. Les forces de l'ordre sont à la recherche du tireur qui a pris la fuite, selon la préfecture du Bas-Rhin. Celui-ci a été identifié. Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, explique qu'il est connu pour des faits de "droit commun". Il aurait dû être interpellé par les gendarmes ce mardi matin selon une source proche de l'enquête.

Trump réclame son mur, vifs échanges dans le Bureau ovale

Scène incroyable dans le Bureau ovale: le mur à la frontière du Mexique promis par Donald Trump a donné lieu mardi à des échanges très tendus, en présence des journalistes, entre le président américain et les leaders démocrates du Congrès.

Dear Senate colleagues,
As former members of the U.S. Senate, Democrats and Republicans, it is our shared view that we are entering a dangerous period, and we feel an obligation to speak up about serious challenges to the rule of law, the Constitution, our governing institutions and our national security.

Président Emmanuel Macron (France)

En France le président Emmanuel Macron s'est exprimé ce lundi en soirée pour répondre aux gilets jaunes. Dans son discours, il a annoncé des gestes pour les bas salaires, sur les heures supplémentaires et pour les retraites de moins de 2000 euros. Il a également exprimé sa compréhension de la colère des gilets jaunes qu'il a affirmé ressentir comme "juste à bien des égards".

Le ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian

De Donald Trump à Recep Tayyip Erdogan en passant par un emballement sur les réseaux sociaux... la crise des gilets jaunes en France intéresse beaucoup à l'étranger, voire un peu trop au goût des autorités, le gouvernement parlant même d'"ingérence".Car le président américain semble avoir pris un malin plaisir à souffler sur les braises des émeutes en France, tweetant que samedi était "un jour et une nuit très triste à Paris" où des heurts avaient lieu dans la capitale française.

Le président Donald Trump et quatre de ses prédécesseurs à la Maison Blanche ont assisté ensemble mercredi aux obsèques d'Etat de George H.W. Bush, offrant une rare image d'unité

Le président Donald Trump et quatre de ses prédécesseurs à la Maison Blanche ont assisté ensemble mercredi aux obsèques d'Etat de George H.W. Bush, offrant une rare image d'unité dans une Amérique divisée. Puis le cercueil du 41e président américain a quitté pour la dernière fois Washington, à bord de l'avion présidentiel. L'appareil a atterri en fin d'après-midi dans son Texas d'adoption, où il sera inhumé jeudi.

George H. W. Bush

Les Etats-Unis préparaient samedi les cérémonies nationales en l'honneur de George Herbert Walker Bush, 41e président des Etats-Unis (1989-1993), dont la mémoire était saluée des deux côtés de l'Atlantique. Le président Donald Trump participera bien aux obsèques, a annoncé la Maison Blanche samedi. Cette participation est notable en raison de l'incident provoqué par l'une des dernières volontés de l'ancien sénateur républicain John McCain, qui avait expressément demandé à l'occupant du Bureau ovale de ne pas venir aux siennes.

Suspension des expulsions du Canada vers Haïti

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a suspendu temporairement certains renvois vers Haïti prévus du 18 au 25 novembre en raison de la récente flambée de violence dans ce pays, a appris Radio-Canada.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)