Avec plus de 25 ans d'expérience dans le secteur de la santé publique dans l'Etat du Massachusetts, Dr Eno Mondérise arrive à ce poste de Directeur Exécutif à un moment vraiment crucial pour cette ville qui déploie différentes stratégies pour réduire la circulation du coronavirus, réduire le taux d'incidence  au sein de la population.

En effet, depuis quelques temps, le Département de la santé publique du Massachusetts (DPH) a établi pour chaque ville trois niveaux de classement : rouge (risque élevé) plus de 8 personnes testées positives pour 100 000 habitants sur deux semaines, jaune (risque modéré)  si ce chiffre varie entre 4 et 8 et vert pour moins de 4 cas positifs (limité). Actuellement, la ville de Brockton est classée dans la zone "jaune".

Selon le bulletin épidémiologique disponible sur le site web de DPH, au cours de ces 2 dernières semaines le taux de positivité des tests est passé de 2.84 à 2.44, un pas dans la bonne direction mais loin du taux moyen de l'Etat du Massachusetts estimé à 0.8 au 9 Septembre.

De grands défis attendent donc Dr Eno Mondésir qui a pris ses fonctions au début de ce mois à la tête d'une équipe de 11 personnes qui compose le Bureau de Santé Publique de la ville de Brockton. Avant de rejoindre l'administration du Maire Robert Sullivan, ce professeur de biologie à Roxbury Community College depuis 1999, détenteur d'une maîtrise en Santé Publique de Boston University,  apporte avec lui de longues années de conception, d'exécution et d'évaluation de programmes et de projets dans le champ des maladies infectueuses notamment à la Commission de Santé Publique de la ville de Boston (15 ans) où il a eu à gérer une autre crise sanitaire : celle du VIH-SIDA.

Interview du Dr Eno Mondésir à CAMERA MOSAIQUE (MCTV Boston)
 

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)