Video AD : Click Here

___________________________________________________________________________________________________________

Me Lionel Jean-Baptiste prête serment comme juge dans l'IllinoisPour Haïti, cette terre de feu, la fête à Chicago ne fait que commencer...
4 mars 2011: Anniversaire de la ville de Chicago- Anniversaire du fondateur de Chicago: Jean-Baptiste Pointe du Sable - Investiture de l'honorable Lionel Jean-Baptiste (un francophone d'origine haïtienne) comme juge, Coup d'envoi avec une soirée commune du Festival de la Francophonie. Mais que ce passe-t-il à Chicago ?

Me Lionel Jean-Baptiste prête serment comme juge dans l'IllinoisPour Haïti, cette terre de feu, la fête à Chicago ne fait que commencer...
4 mars 2011: Anniversaire de la ville de Chicago- Anniversaire du fondateur de Chicago, Jean-Baptiste Pointe du Sable - Investiture de l'honorable Lionel Jean-Baptiste (un francophone d'origine haïtienne) comme juge, Coup d'envoi avec une soirée commune du Festival de la Francophonie.
Mais que ce passe-t-il à Chicago ?

Près de 500 personnes ont assisté à la réception offerte par l'honorable Juge Lionel Jean-Baptiste à Evanston. Au Musé d’Histoire, dans une salle remplie du tout Chicago-politique, les gens étaient là pour présenter leur « Adieu au roi » ou assister à la dernière prestation du chef de file de la plus longue et plus grande dynastie qu'ait connue la ville. Nous venons tous juste de commencer à vivre la période de l’après Richard M. Daley comme maire de Chicago.
A l'Alliance Française, devenu le palais officiel de la francophonie, plus d'une centaine d'adultes et enfants ont fait preuve de bravoure en affrontant cette pluie intense qui s'est abattu sur Chicago durant tout l'après midi et jusqu'au tard le soir pour venir participer à la Soirée Commune (Kikoff Night) du festival de la Francophonie.

Avec passeport en main, sans contrôles de sécurité à passer ni de tarmac d'aucun aéoport à quitter, ils ont fait le tour d'un monde culinaire en passant par la Belgique, le Canada, la France, le Québec, la Roumanie, la Suisse et Haïti.

Sur une piste de danse contrôlée par DJ Lady D, la francofolie était de parfaite rigueur. Avec ses mixes de chansons classiques et techno-ethnic beat, Lady D a fait appel au Roi Coupé du compas haïtien qui était accompagnée en bonne et due forme, du System Band en bandoulière pour faire craquer les murs de la salle. Soudainement, la vie devenait belle et bien « ...en Rose » en passant par chez Edith ou l'on voyait certains découvrir toutes les variations des Céline Dion et autres divas qui se cachaient en eux, lors de la session de karaoké.

Tout en mangeant, tout en buvant, les grandes causeries de ces touristes francophones et francophiles se faisaient sous les regards des grands « Francophones d'Amérique », une gallérie de portraits des vrais bâtisseurs du monde que nous connaissons aujourd'hui à travers la représentativité de révoltés, des portraits de deux empereurs, d'un roi, de toutes une colonies de présidents du bastion de la première francophonie nord-américaine, du créateur de la ville de Chicago et pour en finir, le portrait de l’acteur haïtien du théâtre et du cinéma, Carl (carlito) Fombrun, bel et bien vivant dans son rôle de « Grand Don ».

Une deuxième exposition intitulée « L'Univers Magique de Lyonel Laurenceau » représentant toute une collection de giclées de plusieurs fameuses toiles de l'artiste originaire d'Haïti, était aussi de la partie. Ces deux expositions seront ouvertes jusqu'au 29 mars prochain. Pour les heures d'ouvertures et toute autre information, contactez l'Alliance Française de Chicago, 810 North Dearborn Street, Chicago (312) 337-1070 ou bien sonnez le DigiWorld, Inc. au (312) 593-8598 ou le Consulat Général d'Haïti au (312) 922-4004.

Mais tout ne fait que commencer ! La « grande finalé » pour Haïti est fixée pour le 21 mars avec la première à Chicago du film « Haïti, terre de feu » des productions Yoles Dérose. Au cours de cette grande première, un débat autour du film, sera animé par le Docteur Ludovic Comeau Jr de l'Université de DePaul et par Mr. Clarel Ledan des productions Yole Dérose de New York.

Le retour d'Haïti et sa participation cette année, aux festivités commémorant le monde francophone, est placé sous l'égide de notre détermination que notre culture, notre histoire de peuple ne doit pas « disparaître ni mourir ». Comme l'a dit Chantale Guy, journaliste à la Presse de Montréal en janvier dernier, « Haïti n'est pas le 12 janvier » et c'est cette phrase qui représente notre moto pour cette participation au festival. Pourquoi ne pas dire comme elle « ...qu'Haïti a été un coup de foudre avant d'être un tremblement de terre. Que le pire de ce pays fait toujours de l'ombre à ce qu'il y a de meilleur. Qu'aimer Haïti est difficile parce que l'aimer vous fait mal. Mais il n'y a pas de passion sans douleur. »

Tout en contemplant les grandes contributions de notre mère patrie à l'Amérique, la francophonie et au reste du monde, j'aimerais grandement remercier le directeur de l'Alliance Française de Chicago, Mr. Jack McCord, la directrice des programmes, Mme Aimée Laberge, le Consul général d'Haïti, Mr. Lesly Condé et le Vice-consul Mr. Spana David; Mme Marleen Julien de Creole Solutions, Mr. Lyonel Laurenceau pour son éternelle patience, Mr. Jean-Gardy Ady pour son encadrement technique, le Dr. Ana Castillo de Afro-Latinos Historical Institute pour ses prêts, Mr. Juneau Jean-François pour sa photographie et tous ceux qui ont travaillé d'arrache-pied afin de permettre à ces deux expositions haïtiennes de voir le jour.  (Cliquez ici pour d'autres photos de la cérémonie de prestation de serment du Juge Lionel Jean-Baptiste le vendredi 4 Mars 2011)

Me Lionel Jean-Baptiste devient juge dans l'Illinois

 

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)