Dans un communiqué rendu public ce mercredi 12 aout, le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) se dit préoccuper face l’aggravation des actes de violences dans le pays. Le BINUH invite les autorités haïtiennes à poursuivre les auteurs des forfaits qui consistent en des violations graves des droits de l’homme.

‘’Le BINUH exprime sa vive préoccupation face à la recrudescence de l’insécurité sur l’étendue du territoire national et en particulier dans les quartiers populaires marginalisés de la zone métropolitaine, où des affrontements entre gangs armés ont récemment occasionné d’importante perte de vies.’’  Ecrit dans le communiqué.

 

Ces actes de violences qui auraient causé la mort de pas moins de 159 personnes et font  92 blessés depuis le début de l’année, selon le BINUH qui a profité pour souligner que les enfants sont parmi les victimes de ces brutalités liées aux gangs qui terrorisent les habitants des quartiers populaires.

‘’Le BINUH rappelle que ces violations pourraient constituer des crimes internationaux en vertu du droit relatif aux droits de l’homme et constituent également des crimes révélant du droit pénal haïtien.’’  Peut-on lire toujours dans la note, ‘’Les responsables doivent être arrêtés et poursuivis et l’État, à travers ses institutions, doit prendre des mesures effectives pour protéger le droit inaliénable de la vie de tous les citoyen(ne)s et mettre fin à l’impunité et aux cycles répétitifs de violences en Haïti.’’ Poursuit la note.

Face à ce constat accablant, le BINUH invite les autorités haïtiennes à traquer les auteurs de ces atrocités, notamment le fameux chef de gang, Jimmy Cherizier, plus connu sous le sobriquet de Barbecue. Le BINUH rappelle que l’ancien policier qui fait l’objet d’un mandat d’amener pour ses implications présumées dans des massacres commis un peu partout dans la zone métropolitaine depuis l’année 2017, dont le plus connu est le massacre La Saline perpétré en novembre 2018, et plus récemment dans les incidents meurtriers à Cité Soleil.

Il est à souligner que parallèlement au communiqué du BINUH,  le Ministère de la Défense dans une note parue ce mercredi 12 aout, a fait savoir qu’un contingent des Forces Armées d’Haïti (FAd’H) va être déployé à Fonds-Parisien dans le but de renforcer la sécurité sur le territoire national.       

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)