D’importantes défaillances dans les programmes et projets, relève le deuxième rapport de mai 2019 de la Cscca
P-au-P, 31 mai 2019 [AlterPresse] --- La Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca) exige la mise en place de mécanismes de récupération des fonds PetroCaribe mal utilisés (de l’aide vénézuélienne à Haïti), dans son deuxième rapport d’audit y relatif, déposé, au sénat, ce vendredi 31 mai 2019.

Cette disposition permettrait à la république d’Haïti de réduire, éventuellement, sa dette envers le Venezuela, souligne la Cscca, dans ce rapport de 612 pages, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Des travaux en profondeur doivent être menés pour évaluer le montant de la dette de la république d’Haïti envers la république bolivarienne du Venezuela et rendre compte aux citoyennes et citoyens ainsi qu’aux parties prenantes, demande-t-elle.

Dans ce second rapport, la Cscca a audité « 77% du total des montants, votés par résolutions et transférés par le Bureau de monétisation des programmes d’aide au développement (Bmpad), vers les institutions sectorielles, pour la mise en œuvre des projets de développement ».

La Cscca appelle à effectuer, à moyen terme, « une réforme profonde sur l’encadrement de l’octroi et de la gestion des contrats pour la mise en œuvre des projets publics ».

Elle suggère aussi de revoir, à long terme, « l’encadrement, relatif à l’éthique et à la déontologie, envers les élus et les serviteurs de l’État, afin de favoriser une plus grande transparence dans la gestion des fonds PetroCaribe ».

De hauts dignitaires de l’État, dont des premiers ministres, ainsi que d’anciens ministres, d’anciens directeurs généraux et des responsables de firmes de constructions sont indexés dans la mauvaise gestion de plusieurs milliards de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 94.00 gourdes ; 1 euro= 110.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui) des fonds PetroCaribe d’aide vénézuélienne à Haïti.

De graves défaillances au niveau des projets et programmes

« D’importantes défaillances ont été associées à la planification et à la mise en œuvre des programmes et des projets de développemen,t financés par le fonds PetroCaribe », relève ce deuxième rapport de la Cscca.

Négligence des étapes-clés, liées à une saine gestion de projets d’investissement, et manque de documents pertinents, dans la plupart des projets et contrats examinés, entre autres, sont parmi les nombreuses failles signalées.

« Pour de nombreux projets examinés », il y a « une mauvaise définition des besoins, l’utilisation d’estimations incomplètes, une analyse insuffisante des risques et l’ajout de travaux jugés non indispensables », note la Cscca.

Ce qui expliquerait « les dépassements observés des coûts réels des projets, en relation avec ceux annoncés au départ ».

Des réformes structurantes doivent être engagées, par les autorités compétentes, afin de s’attaquer aux causes des pratiques déviantes et ainsi changer les pratiques et la culture des organisations, ayant permis que de telles défaillances émergent, souhaite la Cour des comptes.

Ce rapport de la Cscca fait suite à un premier document, publié le 31 janvier 2019, sur la gestion des fonds PetroCaribe, entachée de fraudes et d’irrégularités diverses.

Ces deux audits ont été effectués, suite à une résolution, en date du 1er février 2018, de l’assemblée des sénateurs, qui avait demandé un travail d’approfondissement sur cette affaire, allant de septembre 2008 à septembre 2016.

Les projets d’investissement et les contrats, liés aux fonds PetroCaribe, mais non autorisés par une résolution, ont été aussi analysés dans ce présent document, en plus des projets autorisés par les quatorze (14) résolutions, prises en Conseil des ministres sous six (6) gouvernements différents.

Trois (3) présidents de la République se sont succédé au cours de la période couverte par l’audit (septembre 2008 à septembre 2016).

Il s’agit de René Préval (mai 2006 à mai 2011), Michel Joseph Martelly (mai 2011 à février 2016) et Jocelerme Privert (février 2016 à février 2017)

Article de Alterpresse

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)