Video AD : Click Here

___________________________________________________________________________________________________________

P-au-P, 25 févr. 2019 [AlterPresse] --- Les autorités dominicaines souhaitent que les marchés frontaliers fonctionnement officiellement quatre jours par semaine au lieu de deux jours, rapporte le Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr), dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.
La décision d’augmenter le nombre de jours de marché frontalier n’est pas prioritaire pour le moment, d’autres questions méritent d’être clarifiées avant de penser à cette mesure, souligne le maire titulaire d’Anse-à-Pitres, Harry Bruno.

Il a cité, entre autres, l’interdiction faite aux commerçantes et commerçants haïtiens de commercialiser des produits avicoles dans le marché dominicain de Pedernales ainsi que les conflits incessants entre les pécheurs dominicains et haïtiens.

Des matériels de pêche appartenant aux Haïtiens, saisis en 2018, par des Dominicains n’ont pas été restitués jusqu’à date, a-t-il rappelé.

Il annonce qu’il soumettra la proposition des autorités dominicaines au pouvoir central en Haïti.

Le ministre dominicain de la défense, Rubén Darío Paulino a fait part de cette proposition, lors d’une rencontre tenue à Pedernales, le 21 février 2019, avec le directeur général des douanes de la République dominicaine, le maire de Pedernales, le délégué de ville et le responsable du bureau des douanes de cette province dominicaine.

Lire l'article dans son intégralité sur le site Alterpresse.org

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)