Imprimer
Catégorie : Culture
Affichages : 4456

Moins d’une semaine avant le départ du pouvoir de René Préval en mai, est paru « 100% Préval », un ouvrage qui lui est consacré. Ce collectif est publié sous la direction de l’ancien journaliste Fred Brutus.

Moins d’une semaine avant le départ du pouvoir de René Préval en mai, est paru « 100% Préval », un ouvrage qui lui est consacré.
Ce collectif est publié sous la direction de l’ancien journaliste Fred Brutus.

Cet ouvrage collectif réunit des articles témoignages et des analyses de onze personnalités du milieu politique et intellectuel, dont l’analyse politique et critique littéraire Pierre-Raymond Dumas, l’ancien Premier ministre Rosny Smarth, Evans Paul, Victor Benoît, Jude Célestin,  Edouard Francisque.

A travers cet ouvrage, les auteurs cernent l’ancien président, l’homme et le politique. « Ce livre répond à toutes les questions d’ordre systémique et intimiste. Qui est le président Préval ? « Ce n’est pas un bilan inventaire sur l’administration ou sur les administrations Préval, mais c’est plutôt in vitro l’homme dans son plus for intérieur », indique Fred Brutus.

Les contributeurs à l’ouvrage jettent également, selon son coordonateur Fred Brutus, un regard critique sur la gestion des deux administrations de l’ancien chef d’Etat haïtien.

 « C’est un parti pris clair et net. C’est un livre d’analyse qui apporte un point de vue pour les historiens d’aujourd’hui et pour ceux de demain. En quelque sorte, c’est une radioscopie, radiographie de la situation actuelle », précise Fred Brutus.

« 100 % Préval » est loin d’offrir une lecture biographique de René Préval. « Ce n’était pas l’objectif du livre, déclare Fred Brutus. L’aspect biographique est volontairement ignoré pour porter un regard intimiste sur l’homme, le président, et pour analyser les impacts sur la vie politique haïtienne ».

Dans le cadre de la réalisation de ce livre, le coordonateur Fred Brutus avait appel à contribution à des personnalités qui connaissent l’homme, celles qui ont collaboré avec lui dans le pouvoir.

Les critères de contribution étaient, selon Fred Brutus, « la probité ».  « Celui de consolider chaque dire par des faits, pour éviter ce qu’on pourrait appeler un « voye monte ». C’est pourquoi, j’avais fait surtout appel à des gens », souligne-t-il.

Si la plupart des auteurs sont considérés comme des « adversaire ou des ennemis de René Préval », le directeur du projet avoue avoie contacté des gens de l’entourage de l’ancien président et lui-même.

« La plupart des membres de son entourage contactés, rapporte Fred Brutus, ont dû se démettre, une fois le président Préval contacté, parce que ce dernier n’a pas voulu que ces collaborateurs participent à ce projet. Donc, c’est pourquoi que l’on a retrouvé des gens plutôt un petit peu à l’opposé. »

Le prochain projet de Fred Brutus consiste à publier un ouvrage collectif au lendemain des 100 premiers jours du président Michel Martelly. « Nous nous penchons déjà sur la conception de ce livre. Le livre est à 80 % en construction », annonce-t-il.

Fred Brutus dirige la firme de communication C3 Group dont il est le fondateur. Il a étudié les relations internationales à l’Inaghei,  le droit à la Faculté de Droit des Gonaïves, l’administration à l’ISCPAD et le journalisme à l'Institut national de l'audiovisuel (INA), en France. Il se dit un éternel membre du KID dont il est le responsable des relations internationales.

Fred Brutus a déjà dirigé la rédaction de quatre ouvrages collectifs : « Haïti Presse » (1982) ; « Haïti Pape » (1983) ; « Le débarquement » (1994) ; « Encre des Dattes ». Ce dernier est un recueil de poèmes, actes d’un atelier d’écriture littéraire.