Imprimer
Catégorie : Culture
Affichages : 3555

L’Agence Universitaire de la Francophonie a organisé ce jeudi un atelier de réflexion sur plusieurs thèmes en hommage à l’éminent géographe haïtien Georges Anglade décédé lors  du séisme du 12 janvier. Cette journée d’hommage a réuni des étudiants en formation continue en histoire et géographie à l’Ecole Normale Supérieure. Supérieure. C’est la conseillère du secrétaire général de l’Organisation Internationale  de la Francophonie Chantale MORENO qui a procédé à l’ouverture de cette activité déroulée dans le cadre de la célébration du  50ème  anniversaire de l’AUF.

L’Agence Universitaire de la Francophonie a organisé ce jeudi un atelier de réflexion sur plusieurs thèmes en hommage à l’éminent géographe haïtien Georges Anglade décédé lors  du séisme du 12 janvier. Cette journée d’hommage a réuni des étudiants en formation continue en histoire et géographie à l’Ecole Normale Supérieure.

C’est la conseillère du secrétaire général de l’Organisation Internationale  de la Francophonie Chantale MORENO qui a procédé à l’ouverture de cette activité déroulée dans le cadre de la célébration du  50ème  anniversaire de l’AUF. Selon Chantal MORENO le géographe Georges ANGLADE était un véritable théoricien de l’espace qui a toujours prôné la décentralisation pour un avenir meilleur pour les fils et filles d’Haïti.

De l’avis de Farah HYPPOLITE, qui a joué le rôle de modératrice  à cette journée de réflexions, le départ prématuré du  géographe Georges ANGLADE a laissé un important vide au niveau de l’intelligentsia haïtienne, néanmoins les œuvres du disparu méritent une attention particulière des lecteurs contemporains et ceux de l’avenir. Farah Hyppolite pense que le contenu des écrits de Georges ANGLADE peut aider dans les multiples travaux de recherches scientifiques relatives à la géographie et à l’espace physique haïtien.