Port-au-Prince, le 9 mars 2020 - A l'occasion de la Journée internationale de la femme, l'Union européenne a lancé publiquement 5 nouveaux projets d'un montant total de 2.8 M€, destinés à soutenir les actions de plusieurs organisations de la société civile haïtienne dans la lutte contre la violence faite aux femmes.
A l'ouverture de cette cérémonie, l'ambassadeur Sylvie Tabesse a déclaré: "L'égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et des filles vont bien au-delà d'une simple question de principe; il s'agit d'un enjeu du développement durable. Plus les femmes sont autonomes au plan économique et financier, plus les inégalités sociales et économiques se réduisent, et plus la société en reçoit les bénéfices. L'on ne peut donc espérer de développement sans égalités des sexes".

Engagée depuis longtemps dans la défense du principe de l'égalité des sexes qu'elle a d'ailleurs poussé à inscrire parmi les objectifs du développement durable, l'Union européenne réaffirme également ce principe au titre 23 de sa Charte sur les droits fondamentaux qui prescrit que "l'égalité entre les hommes et les femmes doit être assurée dans tous les domaines, y compris en matière d'emploi, de travail et de rémunération".

Même si, à travers le monde, beaucoup d'efforts sont déployés pour améliorer l'éducation des femmes et des filles ou favoriser leur intégration dans le monde de l'emploi, la situation demeure encore préoccupante. A travers le monde en effet, 35% de femmes continuent à subir des violences, principalement conjugales tandis qu'en Haïti 34% d'entre elles sont victimes de violences domestiques et 12% de violences sexuelles.

5ème parmi les objectifs du développement durable, l'égalité des sexes et la lutte contre la violence faite aux femmes représentent encore aujourd'hui une préoccupation mondiale, qui ralentit les efforts pour parvenir à un développement inclusif et durable.

Ces 5 projets qui seront déployés dans tout le pays, serviront à soutenir des actions conçues et exécutées par la société civile, un acteur essentiel dans la lutte pour la démocratie et la construction d'une société haïtienne plus participative et inclusive.

Grace à ce financement, ces organisations pourront faire du plaidoyer pour améliorer le système de protection des femmes et des filles, pour augmenter les services de protection et de prise en charge des femmes victimes de violence. Mais surtout, cet appui permettra d'agir sur certaines croyances et attitudes qui favorisent la violence à l'égard des femmes, en sensibilisant et en éduquant davantage les communautés.

Un système de financement dit en cascade permettra à chacune ces organisations de venir directement appuyer des organisations communautaires de base.
L'UE et les Nations Unies sont par ailleurs engagées dans une initiative mondiale, y compris en Haïti,  visant à éliminer toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles : l’Initiative Spotlight. Ce programme vise à porter l'attention sur ce fléau en le plaçant au cœur des efforts menés pour atteindre l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, en accord avec les Objectifs de développement durable à l’horizon 2030 et sera prochainement lancé en Haïti.

- FIN -

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)