Affaire Lescouflair: Edouard Paultre ne s'attend à aucune réaction de  l'Administration Préval
Mis en cause dans un scandale de pédophilie et de viol sur un jeune homme d'une trentaine d'années et sur un mineur (âgé de 16 ans environ), le ministre de la Jeunesse, des Sports et aux Actions Civiques, M. Evans Lescouflair devrait répondre aux questions du parquet de Port-au-Prince par devant lequel la plainte a été portée, si bien sûr le président de la République et son chef de gouvernement acceptent de mettre l'accusé à la disposition de la justice (art. 90 du Code pénal haïtien).

Wyclef Jean ne renonce pas à la politique
La vedette de la chanson Hip Hop évincé de la course à la présidence du pays pour n’avoir pas résidé dans le pays pendant cinq années consécutives a remis à la presse une déclaration pré-enregistrée pour démentir les informations selon lesquelles il se serait retiré de la politique. "Absolument faux et ce serait  irresponsable si j'avais pris une telle décision", a indiqué Wyclef Jean qui rappelle qu'il s'était engagé, dans un précédent message, à rester aux cotés du peuple malgré "l'injustice" qui avait caractérisé la décision des autorités de l'écarter de la compétition électorale.

René Julien ou la force d'une conviction
Il n'a pas annoncé son retrait de la  Plate-forme des Patriotes Haïtiens  mais, il avait tenu à expliquer à la nation sa position (malheureusement toujours minoritaire dans la plate-forme) qui, dit-il, si elle était acceptée, offrirait une bien meilleure sortie au  regroupement que le spectacle auquel on a eu droit dans la presse pour cette  position qualifiée de "revirement" ou de "volte-face" sur  élections de novembre prochain.

Ranmase : Hugues Célestin n’écarte aucune option pour « chercher à bloquer Préval  et ses élections »

Pendant 4 heures d’horloge, les quatre invités de Ranmase ce samedi à Caraïbe et Andrice Riché (au téléphone) ont cherché les meilleures stratégies pour faire échec au plan Préval et à sa machine électorale mais, en vain apparemment puisqu’aucune formule n’a été adoptée et chacun est venu avec sa propre méthode pour bloquer les élections qu’ils ont unanimement dénoncées.

Forum de trois jours de l’opposition au pouvoir de René Préval
Forum de l'Opposition: une belle cérémonie, de grosses têtes politiques et une assistance gagnée au mot d’ordre de boycott , mais tout cela ne suffira pas, peut-être, à freiner la machine électorale. Malgré l'adversité caractérisée par un conseil électoral provisoire qui fonce vers son agenda et un René Préval confiant dans son pari du 28 Novembre 2010 devant les caméras de TV 5, l'opposition qui ne veut pas baisser les bras a réuni du beau monde hier mardi après-midi dans le cadre enchanteur de Distinction Night Club à la plaine du Cul de Sac

Ranmase : «le processus électoral n’est pas crédible » déclare le professeur Rosny Desroches, secrétaire exécutif de l’Initiative de la Société Civile (ISC)

Comme on le fait en météo, l’ancien député des Gonaïves, Jean Laurent Nelson a expliqué que la situation dépasse de loin les acteurs haïtiens et aussi  les  internationaux qui interviennent  sur le terrain. « Tout est au rouge et on semble ne pas pouvoir s’en sortir », a expliqué l’ancien parlemen-taire qui  estime par ailleurs que le niveau d’alerte n’est plus jaune, orange ou rouge et mais qu’il est noir ; c’est-à-dire le seuil  le plus critique. 

Politique/Boulos: Roudolphe Boulos de retour officiellement dans le pays après plus de  deux ans d'absence
Ce samedi  11 septembre l'ancien sénateur Roudolphe Boulos  a été acceuilli par ses nombreux partisans dans son fief de Ouanaminthe, dans le Nord'est après une absence de plus de deux  ans (Mars 2008) au pays. Ses premiers mots  étaient  évidemment pour remercier la population de ce département qui a rendu ce retour possible par sa ténacité et ses messages d'encouragement depuis la terre de l'exil où il se  trouvait.  

René Préval/Interview : " Je n’ai pas rejeté la candidature de Wyclef  Jean, c’est la constitution" déclare le président Préval  à des journalistes français
Dans une interview accordée au Journal Le Monde, à TV5 et à RFI, le président  René Préval a expliqué que la star internationale du HIP HOP, Wyclef Jean dont  la candidature à la présidence a été rejetée par le Conseil Electoral Provisoire  parce que  « la constitution exige que les prétendants doivent  avoir vécu en Haïti les cinq années précédant la candidature dans le pays.

Ranmase : « Il faut cesser l’hémorragie et les élections du 28 novembre avec »  déclare Price Sonson Pierre
A l'exception de Me Reynold George, dirigeant de l'ALAH et membre du Collectif pour le Renouveau Haïtien (COREH) qui a prôné l'évangile des élections presqu'à n'importe quel prix, les  invités sont tous d'accord que rien ne va plus dans ce pays. Le dirigeant de l'ALAH est le seul sur le panel à croire que l'opposition pourra  gagner les  élections malgré les imperfections du processus et la partialité présumée du conseil électoral provisoire.

Elections : le COREH a finalement dit OUI aux élections de Novembre prochain
Le Collectif pour le Renouveau Haïtien (COREH) qui s'était donné un temps de réflexion avant de dire si oui ou non il prendrait  part aux élections organisées sous l'égide de l'actuel conseil électoral provisoire s'est finalement positionné ce mardi.

Elections : Le président du BED1 de l’Ouest pourrait être sanctionné pour avoir reçu les doléances de la mairesse de Pétion-Ville  Mme  Claire Lydie Parent
Le conseil électoral provisoire envisage très sérieusement de sanctionner le  président du BED1 de l’Ouest qui aurait pris sur lui la responsabilité d’écouter  les doléances et contestations de la candidate à la présidence, Mme Claire Lydie  Parent écartée de la course pour des problèmes liés à son certificat de décharge  (Cour des Comptes) comme mairesse de Pétion Ville dans le cadre du Bureau de Contestation Electorale Départementale (BCED).

Ranmase : les élections du 28 novembre prochain peuvent déboucher sur une crise grandeur-nature dans le pays, déclare l’ancien sénateur Me Samuel  Madistin
Le député de l’INITE  Saurel Yacinthe est le seul du panel de ce samedi à  Ranmase à ne pas être d’accord que le processus électoral, tel qu’il est engagé peut provoquer un remue-ménage susceptible de mettre le  pays sens dessus-dessous. L’ex parlementaire, ancien transfuge de la Fusion des  Sociaux Démocrates a évité d’entrer dans les sujets mettant à nu la dépendance  du collège électoral par rapport au pouvoir en place. ‘’Je n’ai pas des données me permettant d’affirmer avec certitude que le CEP reçoit des ordres pour  agir’’.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)