Le Congrès américain a largement rejeté mercredi une vaste loi sur l'immigration censé mettre fin aux séparations des familles de clandestins, infligeant un camouflet au président Donald Trump qui avait exhorté les élus républicains à approuver ce texte de compromis.

Anthony Kennedy, un des neuf juges de la Cour suprême des Etats-Unis, a annoncé mercredi son départ à la retraite, ouvrant la possibilité pour le président Trump d'ancrer dans le conservatisme cette institution clé.

Trois tirs cadrés, deux buts. La Suisse n'a pas proposé grand-chose mais a été réaliste contre le Costa Rica. Elle avait besoin d'un point pour se qualifier et c'est ce qu'elle a obtenu (2-2). La deuxième place lui permet d'affronter la Suède, et non le Mexique, pour une place en quarts de finale. Un match qu'elle devra aborder sans Schär ni Lichsteiner, suspendus.

Le Brésil est lancé. Solides, à défaut d'être éblouissants, les Auriverdes ont battu sans trembler une courageuse Serbie mercredi à Moscou (2-0), et rencontreront lundi le Mexique en 8e de finale du Mondial.
Neymar n'a pas marqué - ce n'est pas faute d'avoir essayé! -, mais Paulihno (36e) et Thiago Silva de la tête sur un corner de "Ney" (68e) ont concrétisé la domination de leur équipe, qui n'a été en difficulté qu'une dizaine de minutes durant toute la rencontre.

La Suède s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football grâce à sa victoire 3-0 sur le Mexique mercredi à Ekaterinbourg. Les Suédois remportent même le groupe F. Le Mexique se qualifie en tant que deuxième.


Une élimination qui restera dans les livres d'histoire de la Coupe du monde : couronnée en 2014, l'Allemagne est éliminée du Mondial russe dès la phase de groupes après sa défaite face à la Corée du Sud (0-2). Incroyable.

La Cour suprême américaine a offert mardi une victoire symbolique à Donald Trump sur son décret migratoire controversé, mais sa politique de "tolérance zéro" à l'immigration illégale était de facto suspendue faute de place pour détenir les familles arrêtées à la frontière mexicaine.

Lionel Messi a permis à son Argentine de se qualifier pour les 8es de finale. «C'est une joie bien méritée», a-t-il notamment déclaré après la rencontre.

Lionel Messi (capitaine de l'Argentine, à la BBC): «Nous étions confiants que nous allions gagner ce match. C'est merveilleux d'avoir gagné de cette façon. C'est une joie bien méritée. (...) Je savais que Dieu était avec nous et qu'il n'allait pas nous laisser tomber. Je remercie tous ceux qui sont ici, pour tous leurs sacrifices, et tous ceux qui sont en Argentine et qui ont toujours été avec nous. Le maillot de l'équipe nationale est au-dessus de tout.»

L'Argentine a su forcer son destin en battant très difficilement le Nigeria (2-1). Le finaliste du Mondial 2014 affrontera la France, samedi, en 8es de finale.
Finaliste du Mondial 2014, finaliste des deux dernières éditions de la Copa America, l'Argentine est toujours vivante. Tenue en échec par l'Islande (1-1) puis humiliée par la Croatie (0-3), l'Albiceleste est surtout une miraculée. Son match contre le Nigeria, absolument pas maîtrisé, a été gagné sur une reprise du droit de Marcos Rojo (86e, 2-1). Une action aussi improbable que les derniers jours vécus par la bande à Messi.

Battue 1-2 par la Croatie, mardi, à Rostov-sur-le-Don, l'Islande n'est pas parvenue à réaliser l'exploit de s'extirper du groupe D. Les Islandais finissent finalement derniers de leur groupe avec un petit point au compteur.
Après un premier quart d'heure dominé par la Croatie, les Islandais ont pris le match en main. Sur coup-franc, Sigurdsson a obligé Kalinic à s'employer une première fois dans la partie (31e). Moins de dix minutes plus tard, la frappe enroulée de Finnbogason a frôlé la base du poteau de Kalinic (40e). Juste avant le repos, c'est au tour de Gunnarsson d'enrouler une frappe du droit (45+2).

Le Portugal a été accroché par l'Iran (1-1) ce lundi et, s'il se qualifie pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, a abandonné la première place du groupe à l'Espagne. Il affrontera l'Uruguay en 8es.
Le Portugal aurait perdu très gros si Mehdi Taremi avait converti sa balle de match dans le temps additionnel. Il a seulement perdu la première place du groupe B en faisant match nul (1-1) contre l'Iran, lundi soir, mais c'est déjà beaucoup : plutôt qu'un hôte ayant montré ses limites dans l'après-midi, il affrontera en huitièmes de finale le tout aussi rugueux Uruguay.

Ce lundi, à Kaliningrad, la Roja a été tenue en échec par un adversaire qui n'avait rien à jouer (2-2). Les Espagnols conservent quand même la première place du groupe B et filent en huitièmes de finale, où ils seront opposés à la Russie.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)