Toutes les Nouvelles sur la Coupe du Monde de Football en Russie

Au bout d'une soirée riche en tension, l'Argentine de Lionel Messi a arraché son billet pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde mardi en battant le Nigeria (2-1). Catastrophe pour Didier Deschamps et ses ouailles ? Pas du tout ! FF vous explique pourquoi.

Parce que ce sera (très) ouvert

Vous en avez assez de ces matches ennuyeux, sans rythme, lors desquels les Bleus galèrent face à un bloc bas, regroupé devant sa surface ? Rassurez-vous, a priori, le scenario sera bien différent samedi. À vrai dire, le profil de l'Argentine, une équipe qui a besoin du ballon mais est en grand danger dès qu'elle le perd, convient parfaitement à ces Bleus-là. Les espaces entre les lignes, les difficultés de Javier Mascherano, le manque de sérénité collective et d'impact physique de l'équipe (officiellement) entraînée par Jorge Sampaoli... Tout cela doit mettre en valeur les points forts français, notamment dans les transitions offensives. Face à une Croatie sûre de ses forces, à un Nigeria solide et puissant, ou à une Islande qui maîtrise parfaitement le registre défensif, on aurait pu s'attendre à un vrai casse-tête. Il faudra évidemment monter en gamme, mais si les hommes de Didier Deschamps conservent leur solidité derrière, le joyeux bordel argentin leur permettra forcément de faire de nombreuses différences devant. Pour ce France-Argentine, le panache primera. Et paiera.

Parce que la France préfère les gros

C'est une vraie tradition française. Quel que soit le sport, l'enjeu, le contexte, les Bleus sont toujours plus à l'aise dans la peau de l'outsider. Et comme il est très difficile de partir favori quand on défie Lionel Messi... Face à une des trois autres équipes du groupe D, la France aurait eu une tout autre pression sur les épaules, comparable à celle qui l'a accompagnée au premier tour. Si elle fait face, cette fois, au spectre d'une élimination dès les huitièmes de finale, son état d'esprit sera bien différent. Aborder un rendez-vous d'un tel prestige, face au dernier finaliste, emmené par un quintuple Ballon d'Or France Football, ça oblige à démarrer pied au plancher. En sachant qu'une victoire serait (presque) saluée comme un exploit et qu'elle donnerait déjà une autre dimension au parcours des Bleus.

Parce que s'il existe un homme capable de contenir Messi...

... c'est bien N'Golo Kanté. C'est évidemment (beaucoup) plus compliqué que ça, et le meilleur joueur français du premier tour aura besoin d'un soutien sans faille de ses partenaires (Lucas Hernandez et Blaise Matuidi notamment) dans la zone d'influence du capitaine argentin. Mais l'équipe de France aura peu de chances de voir les quarts si elle ne parvient pas à isoler Lionel Messi loin du but de Lloris, à couper la relation technique avec Ever Banega, à l'empêcher de prendre de la vitesse face au jeu. Ça passe évidemment par un grand Kanté. Il faudra des courses, du harcèlement, du pressing, de l'intelligence tactique pour forcer la Pulga à tenter de créer l'exploit sur chacun de ses ballons. Le joueur de Chelsea y était parvenu ponctuellement lors de l'affrontement face au Barça au printemps (1-1, 0-3). Mais Messi était un peu mieux entouré...

Cédric Chapuis

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)