Toutes les Nouvelles sur la Coupe du Monde de Football en Russie

Malgré une triste défaite contre la Pologne (0-1), le Japon se qualifie pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. A égalité avec le Sénégal, la sélection japonaise prend la deuxième place sur le critère du fair-play.
 

Le match : 0-1

Le Japon a pris la deuxième place du groupe H. Voilà, c'était à peu près la seule satisfaction que l'on pouvait tirer dans le camp japonais tant la prestation livrée contre la Pologne jeudi à Volgograd était indécente pour une rencontre de Coupe du monde. Les Polonais ont gagné d'un but, de quoi rentrer à la maison avec quelques points dans la musette. Ce résultat arrangeait le Japon, qui, à égalité de points et de buts avec le Sénégal battu par la Colombie sur le même score, se qualifiait grâce au dernier critère sportif avant le tirage au sort: le classement du fair-play. Les Lions de la Terenga ont reçu six cartons jaunes au cours de la phase de groupes, les Samurai Blues en ont pris que quatre. Deux avertissements pour déterminer une qualification, du jamais vu dans l'histoire du Mondial.

 

Le groupe H

Pour en revenir au match en lui-même, le Japon a eu chaud. Akira Nishino, le sélectionneur nippon, savait qu'un nul était suffisant pour valider sa place en huitièmes. Il a donc procédé à six changements pour assurer ce résultat contre une Pologne déjà éliminée après ses deux défaites contre le Sénégal et la Colombie. Osako, Inui, Kagawa, Hasebe ...tous les cadres de la sélection ont débuté sur le banc à l'exception du défenseur Yoshida.

 

Le plan a pas trop mal fonctionné au début du match, mais le faux-rythme du match va jouer des tours au camp japonais. A la 32e, la Pologne a placé une petite accélération sur un côté. Servi sur un centre, Grosicki a tenté un bon coup de tête dans la surface. Heureusement pour la Japon, Kawashima était dans un bon jour. Le portier messin a sauvé le ballon sur sa ligne. En deuxième mi-temps toutefois, il a été impuissant sur ce plat du pied à bout portant de Bednarek (59e). Jusqu'ici, il ne s'agissait que d'un match pas bien séduisant, mais les quinze dernières minutes vont être bien plus affligeantes. Consciente d'être qualifiée, le Japon a joué la passe à dix et la Pologne, n'ayant aucun intérêt à presser, n'a pas joué le jeu comme ont pu le faire les Sud-Coréens la veille contre l'Allemagne (2-0). Bilan, le Japon est qualifié, mais sans les honneurs.

 

Le joueur : Jan Bednarek

Difficile de citer un joueur dans une rencontre où les deux équipes ont autant déjoué. En début de match, il s'est bien rattrapé en stoppant une occasion japonaise qu'il avait lui même provoqué en perdant la balle. Auteur du but en deuxième période, il permet à la Pologne de ne pas repartir bredouille de Russie. Présenté comme une doublure de la charnière Pazdan-Glik avant le début de la Coupe du monde, le joueur de Southampton a profité des mauvaises performances du premier de la blessure du second pour finir l'épreuve dans la peau d'un titulaire.

 

Jean-Baptiste Caillet

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)