Toutes les Nouvelles sur la Coupe du Monde de Football en Russie

Ce lundi, à Kaliningrad, la Roja a été tenue en échec par un adversaire qui n'avait rien à jouer (2-2). Les Espagnols conservent quand même la première place du groupe B et filent en huitièmes de finale, où ils seront opposés à la Russie.

Face à une sélection marocaine déjà éliminée, la Roja a obtenu l'essentiel ce lundi à l'Arena Baltika de Kaliningrad (2-2). C'est-à-dire la qualification en huitièmes de finale. Et même la première place du groupe B, d'un rien devant le Portugal de Ronaldo, accroché par l'Iran dans le même temps. Mais rien n'a été simple pour l'Espagne, malgré un adversaire qui n'avait plus rien à jouer dans ce Mondial russe. Si ce n'est éviter le zéro pointé.

Les Lions de l'Atlas ont au moins sauvé l'honneur avec ce point du nul et en trouvant le chemin des filets sur leur 29e tentative de la compétition. Leur premier but depuis vingt ans en Coupe du monde. Boutaïb en a été l'auteur. L'ex-joueur du Gazélec et de Strasbourg - meilleur buteur marocain des éliminatoires - a profité d'une erreur d'incompréhension entre Ramos et Iniesta pour aller tromper De Gea (0-1, 14e).

«Don Andrés» s'est vite rattrapé. Sur une jolie combinaison, l'ancien maestro du Barça a remisé en retrait sur Isco. Qui a pris son temps pour ajuster El-Kajoui (1-1, 19e). Ensuite, les Espagnols ont monopolisé la possession (76,3 % à la mi-temps) et ont fait tourner le ballon. Sans être très dangereux. Ni Busquets, de la tête (37e), ni Costa, du bout du pied (45e+2), n'ont réussi à cadrer. Pire, les hommes de Fernando Hierro ont montré des signes de fébrilité derrière (manque de sérénité de la charnière centrale, espaces laissés dans le dos des latéraux), alors que la ligne défensive titulaire était alignée au coup d'envoi.

L'angle de la cage de De Gea les a sauvés sur l'incroyable frappe puissante et flottante de l'extérieur d'Amrabat (55e). En revanche, le gardien de MU a été impuissant devant En-Nesyri sur corner (1-2, 81e). Dans le temps additionnel, Aspas a remis les équipes à égalité d'une magnifique Madjer. L'arbitre a d'abord refusé son but pour une position de hors-jeu, puis l'a validé avec l'aide de la vidéo. De quoi agacer le banc marocain. Les Espagnols peuvent eux s'estimer heureux de ce dénouement. Ils ont rendez-vous avec le pays hôte au tour suivant.

Le joueur : Isco comme guide

En soutien de Costa, dans l'entrejeu, sur son aile... Isco a été omniprésent. Le milieu polyvalent du Real a navigué partout sur le terrain et dans son couloir gauche. Avec Alba derrière lui et Iniesta à sa droite, il a aimanté le jeu espagnol (128 ballons touchés, 98 passes, 91,8 % de passes réussies...). C'est lui qui a égalisé avec sang-froid à 1-1. Il aurait pu s'offrir un doublé sur une tête croisée, que l'ancien Angevin Saïss a repoussé de justesse sur sa ligne (62e). Malgré ce raté, Isco reste impliqué sur 12 buts lors de ses 15 dernières sélections.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)