Cristiano Ronaldo a fait part de son «grand honneur» de remporter un quatrième Ballon d'Or, ce lundi sur la chaîne L'Equipe. Le Portugais a comparé sa joie à celle ressentie en 2008, lors de son premier trophée remporté. Son émotion«C’est pour moi un grand honneur de recevoir mon quatrième Ballon d’Or. L’émotion est la même que pour le premier. C’est de nouveau un rêve qui se réalise. Je n’aurais jamais imaginé remporter quatre fois ce trophée".

"Je suis vraiment heureux et comblé. C’est pour moi l’occasion de remercier tous les coéquipiers, la sélection nationale, le Real Madrid et toutes les personnes, tous les joueurs qui m’ont aidé à remporter cette récompense individuelle. Vous pouvez imaginer à quel point je suis fier de recevoir ce magnifique trophée.»Prochain objectif, un titre en club ou en sélection ?«Difficile à dire. Je pense que les deux sont importants pour moi. Donc je ferai de mon mieux, comme je le fais tous les ans. Chaque année est pour moi un nouveau défi et j’adore jouer au football."

"Je ferai tout pour ce que je peux pour gagner avec le Real Madrid avant toute chose, car c’est mon équipe. Quant à la prochaine compétition pour l’équipe national, oui si possible, mais on sait à quel point c’est difficile, et gagner ce ballon d’Or encore l’an prochain. Je ferai de mon mieux, je vais travailler dur, comme toujours. Je voudrais savourer cet instant, aujourd’hui, car ce Ballon d’or n’est pas facile à gagner.»

"La différence entre le trophée de 2008 et celui-ci«Quand c’est la première fois, l’émotion est toujours particulière. Mais je ne pourrais pas dire que le sentiment est le même à chaque fois. Une première fois reste une première fois, dans tous les domaines. En 2008, la joie a été immense.C’était l’accomplissement d’un désir, pour moi et ma famille. Un moment unique, à 23 ans… Ce que je ressens aujourd’hui ressemble à 2008. C’est ma profession, je travaille pour être toujours le meilleur, au prix de gros sacrifices. D’où l’importance d’un trophée comme celui-ci. Bien sûr l’équipe passe toujours en premier. Sans le Real Madrid et la sélection portugaise, il aurait été impossible de gagner ce Ballon d’Or.»

La victoire du Portugal à l'Euro«Comme je l’ai déjà dit, 2016 fut sûrement la meilleure année de ma carrière, tant au niveau collectif qu’individuel. Remporter le premier trophée de l’histoire du Portugal, c’était la chose qui manquait à mon CV. Ce fut l’un des moments les plus importants de ma vie. Je n’oublie pas la Ligue des champions que j’ai gagnée avec le Real Madrid. L’Euro et la Ligue des champions la même année, meilleur joueur d’Europe aussi, c’est quelque chose d’inoubliable et probablement la meilleure année de ma carrière.»

Plus important la victoire en Ligue des champions ou à l'Euro«La différence, c’est que le Real Madrid est habitué à gagner. C’est pour ça qu’il a onze Ligue des champions".

Le Portugal, lui n’avait jamais remporté un titre important. Ce n’est pas manquer de respect à la Ligue des champions, que de valoriser un peu plus le titre du Portugal. Gagner l’Euro avec la sélection fut pour moi un niveau au-dessus. C’est comme quand j’ai gagné mon premier Ballon d’Or en 2008. C’est spécial. En somme, ce fut une année inoubliable.»Un quatrième Ballon d'Or avec une saveur particulière ?

«Pour moi, chaque moment où je reçois un trophée de cette dimension, représente quelque chose de spécial. Là, je me dis, Cristiano, ça valait la peine de travailler autant pendant l’année. D’avoir fait autant de sacrifices en ne faisant pas des choses qu’on voudrait, en pendant au football. C’est parfois difficile d’exprimer ce que je ressens, mais au fond de moi il y a une joie immense. J’ai vraiment beaucoup travaillé pour en arriver là. Je pense aux gens qui sont autour de moi, à ma famille, à ceux qui s’occupent de moi, qui travaillent pour moi, pour que je continue à être le meilleur, année après année. Ce n’est pas facile, comme vous le savez. Ceux qui sont capables de maintenir ce niveau si longtemps se comptent sur les doigts d’une main. Je fais partie de ceux-là, et ça me comble.»Recevoir son trophée au stade Santiago-Bernabeu«C’est toujours spécial, et pas simplement parce qu’aujourd’hui je suis à la maison, dans ce club que j’ai dans le cœur et qui a tellement marqué l’histoire du football. A Manchester United, c’était très fort aussi. Là, le cadre est différent. Je me retrouve devant toutes les Coupes d’Europe gagnées par le Real, dont deux que j’ai conquises. C’est le lieu idéal pour cela.»

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)