Imprimer
Catégorie : Sports
Affichages : 1458

Dominique Jean-Zéphirin a été accusé de trucage de matchs pendant qu’il jouait à Fréjus-Saint-Raphaël. Suite à cette dénonciation, un ancien coéquipier de ce dernier au sein de la Sélection nationale est sorti de son silence pour dire tout ce que le goalkeeper avait l’habitude de faire en Sélection nationale concernant les matches internationaux des Grenadiers. Bonne lecture.  

Au début du mois d’avril, le nom de l’ancien portier de la Sélection nationale senior Dominique Jean-Zéphirin était cité dans l’affaire d’un match truqué opposant Fréjus-Saint-Raphaël aux Colomiers. Les informations faisaient croire que l’ancien portier des Grenadiers serait à l'origine de l'arrangement. Il aurait été même approché, une semaine auparavant, pour lever le pied contre Dunkerque. Sauf que ses coéquipiers, malgré une offre de 10 000 euros par tête, ne l'auraient pas suivi. Le nom de Dominique Jean-Zéphirin a été cité dans un livre par Wilson Raj Perumal, homme se vantant d'être le plus grand truqueur de matches de foot. Ce dernier, de nationalité singapourienne, assure s'être souvent servi de Jean-Zéphirin comme intermédiaire.

Au niveau de la Sélection nationale, le portier Zéphirin a réalisé des bourdes en encaissant des buts stupides. Parfois, on évoquait qu’il a un problème de vision et des fanatiques superstitieux avançaient des raisons mystiques au sein du groupe pour justifier toutes ses erreurs grossières. Mais comment se fait-il, les clubs dont il jouait en Europe (France et Angleterre) n’avaient jamais vu qu’il a un problème de vision ? Dominique Jean-Zéphirin avait-t-il truqué ses matches de la Sélection ? Un ancien coéquipier du portier au sein de la Sélection nationale affirme que la plus part des matches de la Sélection nationale était truquée par ce dernier.

« Dominique n’avait pas de problème de vision. Quand il faisait ses bourdes, c’était un fait exprès. Il savait ce qu’il faisait. Il n’était pas le seul du groupe mais il était l’arrangeur. Le 31 mars 2009 en amical, le Panama avait battu Haïti (4-0) et ce match a été truqué. Le match face à l’Argentine (4-0) en mai 2010 était faussé par lui et pauvre Pierre Richard Bruny qu’on fustigeait pour son erreur alors qu’il jouait avec son cœur pas Zéphirin. Vous vous souvenez du match amical contre la Colombie en février 2009 que nous avions perdu (2-0), l’équipe haïtienne avait trouvé un pénalty et Zéphirin avait pris le ballon pour botter le cuir et il avait loupé sa tentative en trébuchant. Ce qui avait provoqué la colère  de Boucicaut. Dommage pour l’ancienne gloire du Violette AC, il ne savait pas que l’arrangement a été déjà fait pour que le match se termine sur le score de deux à zéro -, on peut lire un article intitulé «                Un escroc dans la Sélection haïtienne ? » sur ce match qui a été publié le 22 novembre 2014 sur sakapfet.com par Rigaud Pierre. Le match nul (2-2) face à la Jamaïque le 23 mai 2009 était triché. Haïti avait perdu un match amical face à une équipe africaine dont je ne me souviens pas le nom (3-0). Pour cette rencontre il n’y avait pas de joueurs locaux. Lors de la Gold Cup 2009, il m’avait déjà informé du score de la rencontre face aux États-Unis d’Amérique (2-2). Quand le match était 2-1 en faveur de notre sélection tout le monde priait pour que le match se termine sur ce score. Mais je me demandais qu’est-ce qui va se passer et l’arbitre central a prolongé le match et nous avions encaissé le second but », a déclaré cet ancien coéquipier de Dominique Jean-Zéphirin tout en disant que des autres expatriés et des entraîneurs aidaient le portier dans sa combine.

Répondant à la question si le but de Monès Chéry faisait partie du trucage, il répondait que « c’était un superbe but même s’il ne l’avait pas inscrit un autre joueur le ferait de toute façon. Il fallait que la rencontre se termine (2-2). Il ne faut pas oublier que les États-Unis étaient déjà qualifiés pour le second tour de la compétition ». 

« J’ai été pénalisé par les mafieux »

« J’étais la bête noire des entraîneurs mafieux. Ils disaient que j’étais un joueur à éviter parce que je savais ce qu’ils arrangeaient avec le portier. Ils ne voulaient pas que j’ouvre les yeux des autres. C’est pourquoi, j’étais toujours sur le banc. Malgré les interventions du directeur technique d’alors rien n’a changé pour moi au sein du groupe. Je me souviens que l’ancien sélectionneur brésilien de la Sélection Edson Tavarez m’a appelé un jour pour me dire pourquoi j’ai envoyé le directeur technique auprès de lui pour défendre ma titularisation. Je lui ai répondu que je n’ai jamais parlé au directeur technique et d’ailleurs c’est son droit pour l’aborder. Ce sélectionneur brésilien avait de sérieux problème avec moi parce que j’avais trop d’information sur lui », a-t-il fait savoir.

Les responsables de la Fédération étaient-ils au courant de ces arrangements ? 

L’ancien international haïtien n’y va pas par quatre chemins pour dire que les responsables du football haïtien ne savaient rien de ce qui se faisait. « À chaque fois, je leur (membres de la FHF) ai dit que si j’avais le pouvoir je mettrai en prison plusieurs expatriés. Ils me répondaient que je suis un fou et que je disais toujours des choses dépourvues de sens. Ils ignoraient qu’un groupe de joueurs faisait leur beurre avec la Sélection en truquant des matches ».  

Pourquoi le match contre l’Irak en 2012 a été annulé ?  

Le 15 août 2012, la Sélection nationale senior devrait rencontrer en amical son homologue irakienne mais à la grande surprise générale ce match a été annulé. Même le directeur technique Wilner Étienne était étonné et il avait déclaré sur Magik9 dans l’émission dominicale '' l’Apéritif des Sportifs '' que « tout était acquis en vue de l’organisation de ce test match contre l’Irak. On a pu permettre aux joueurs de retirer leurs visas américains et on était sur le point de faire idem avec l’ambassade de France. L’annulation de ce match a été expliquée par le fait qu’on n’a pas trouvé un lieu pour le faire jouer » voir l’article intitulé « Le match amical Haïti-Irak annulé » paru dans le journal Le Nouvelliste du 14 août 2102. Mais, qu’est-ce qui a provoqué l’annulation de ce match ?

L’ancien international haïtien a révélé que le match contre l’Irak a été annulé par Dominique Jean-Zéphirin parce qu’il ne pouvait pas truquer le match en raison du fait qu’un membre très puissant de la Fédération haïtienne de football l’avait surpris en conversation avec un personnage douteux. Par la suite, ce dirigeant très puissant dans une réunion à demander au groupe de se méfier de certains personnages qui essayaient de les aborder.

« Au cours de cette réunion, Zéphirin tremblait parce qu’il ne comprenait pas vraiment le créole. Il me demandait de traduire pour lui et ce que j’ai fait. Après la réunion, il s’est rendu dans sa chambre et il a appelé le personnage douteux pour lui suggérer d’annuler le match et ça a été fait parce qu’il ne pouvait pas le truquer » a dévoilé cet international tant aimé dans le football haïtien.

Y-a-t-il toujours des tricheurs au sein des Grenadiers ?         

En éliminatoires du Mondial 2014, le 12 décembre 2012, la Sélection nationale senior avait piteusement perdu sa rencontre contre Antigua (1-0) suite à une erreur de Johny Placide pendant que Dominique Jean-Zéphirin était le 2e portier. Le même Placide a effectué plusieurs bourdes au sein de la Sélection contre Costa Rica, Jamaïque pour ne citer que ces deux rencontres. Peut-on avancer qu’il existe d’autres truqueurs de matches au sein de la Sélection ? À l’approche de la Copa America Centenario, où les matches attireraient les grands parieurs, les membres de la Fédération haïtienne de football doivent effectuer une enquête pour débarrasser le groupe des faux Grenadiers afin que la Sélection nationale réalise une grande compétition pour le plus grand bonheur des onze millions d’Haïtiens qui rêvent de fêter même si Neymar ne sera pas présent pour le match du 12 juin où des milliers de « Djo kannèl » feront le déplacement pour assister à Orlando ce duel face au Brésil.

Gérald Bordes