Pierre Jean-Jacques, capitaine de la sélection nationale de football

Non aligné dans le Onze titulaire contre les États-Unis, Jean Jacques Pierre explique pourquoi il n’était pas présent sur le terrain et pourquoi il n’a pas fait le voyage avec la Sélection. « Mon genou est gonflé suite à l’échauffement du match face aux États-Unis. Ce samedi matin 11 juillet, j’ai vu le médecin et il m’a dit qu’on devait l’immobiliser.

C’est pourquoi, j’ai décidé de rentrer en France pour me soigner », a informé Jean Jacques Pierre, capitaine de la Sélection nationale.

Le capitaine de la Sélection a fait savoir qu’il n’a pas abandonné le groupe et qu’il n’a aucun problème avec le sélectionneur. « Voici ce que Marc Collat m’a écrit ce matin : « Nous ne nous sommes pas vus au départ, je voulais te souhaiter bonne chance dans ton nouveau club, merci pour ton professionnalisme. Cela a été un honneur et un privilège de t'avoir eu dans la Sélection. Amicalement, Marc Collat. Eh bien, ce message prouve que tout est correct entre nous », a précisé Jean Jacques.

Le sélectionneur Collat n’a pas titularisé Jean Jacques pour le match face aux USA. D’après les informations recueillies, l’absence de Jean Jacques à la réunion d’avant match en serait la cause. Ce qu’il a confirmé en apportant des explications.

« C’est vrai que je n’ai pas participé à cette réunion. J’assume ce que j’ai fait et je savais que le sélectionneur allait prendre une décision contre moi. Après la réunion, il est venu dans ma chambre pour me dire que je le mets dans une situation difficile à cause de mon refus de participer à la réunion. Il m’a dit qu’il n’allait pas me titulariser et que s’il me faisait jouer, certains joueurs allaient mal interpréter une telle décision. Je lui ai répondu que j’avais compris. Pourquoi un tel comportement de ma part? Moi, je suis un joueur très discipliné. Dans le groupe, certains joueurs ne le sont pas. Comment imaginer que des joueurs emmènent des filles dans leurs chambres à la veille d’un match. Personne ne les sanctionne. Voilà pourquoi j’ai eu ce comportement », a-t-il expliqué.    

Cependant, Jean Jacques croit que l’attitude des joueurs en sélection n’est pas la même au club. « Ces joueurs dans leur club ne font pas ce qu’ils font en sélection parce qu’ils ont peur de perdre leur contrat pour faute professionnelle ». Malgré ces cas d’indiscipline et des blessures répétées, Jean Jacques, âgé de 34 ans, n’entend pas mettre fin à sa carrière au niveau de la sélection nationale. « Je ne compte pas m’arrêter. Je serai toujours disponible pour la mon pays malgré l’indiscipline de plusieurs joueurs. La Sélection est très importante pour moi. Quand je jouais au Caen, j’avais accepté de rompre mon contrat parce que l’entraîneur m’avait dit de ne plus jouer pour Haïti. J’avais préféré signer un contrat à Angers avec un montant  nettement inférieur à celui que je percevais à Caen. Actuellement, j’ai un protocole d’accord avec Tours FC. Mais je dois parapher un contrat avec le club si je n’ai aucune blessure. Vous voyez comme j’ai risqué ma carrière pour la Sélection. Rien n’est dit que Tours FC va m’engager pour les deux prochaines années à venir parce que je dois passer la visite médicale avant la signature du contrat. J’ai fait tout ce sacrifice pour la Sélection », a-t-il conclu.

Si Jean Jacques Pierre ne réussit pas la visite médicale du club Tours FC, il sera sans club. Espérons que cela n’arrivera pas parce que la Sélection aura grandement besoin de lui pour les mois à venir surtout au mois d’août au cours duquel débuteront les éliminatoires du Mondial.     

Gérald Bordes

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)