Davick Beckham au PSGCharismatique, souriant, généreux... David Beckham a réussi son opération séduction lors de sa présentation comme joueur du PSG au Parc des Princes.
Le PSG a déjà réussi son premier pari. En attirant David Beckham pour les cinq prochains mois, le club de la capitale a signé une opération séduction de grande envergure. Entre la centaine de supporters venus en curieux et les CRS, on se serait cru un jour de match mercredi après-midi au Parc des Princes.

Davick Beckham au PSGCharismatique, souriant, généreux... David Beckham a réussi son opération séduction lors de sa présentation comme joueur du PSG au Parc des Princes.
Le PSG a déjà réussi son premier pari. En attirant David Beckham pour les cinq prochains mois, le club de la capitale a signé une opération séduction de grande envergure. Entre la centaine de supporters venus en curieux et les CRS, on se serait cru un jour de match mercredi après-midi au Parc des Princes. Si Ibrahimovic avait eu le droit à la Tour Eiffel, l'auditorium de l'enceinte parisienne a suffi à l'icône anglaise pour briller. Il n'y avait qu'à voir la file d'attente des journalistes pour assister à sa présentation pour se convaincre de l'ampleur de l'évènement.
On n'était pourtant encore à une heure du coup d'envoi annoncé de la conférence de presse. Il aura fallu s'armer de davantage de patience encore. Comme toute star qui se respecte, l'Anglais a fait durer le plaisir, laissant l'auditorium du Parc des Princes, plein comme un oeuf, monter en température durant une bonne demi-heure supplémentaire. Mais les nombreux médias présents, français, anglais ou italiens, n'ont pas été déçus. Après tout, cela faisait un an qu'on l'attendait au PSG.

David Beckham à Paris, c'est aussi une question d'image. Sur ce plan, Paris ne s'est pas trompé. Les photographes non plus lorsque, à 17h38, ils se sont agité pour obtenir le meilleur cliché du néo-Parisien. Costume italien, brushing impeccable, le charisme du "Spice Boy" saute tout de suite aux yeux. Lors de sa présentation, ce dernier  a réussi un sans-faute à commencer par un "bonjour" dans la langue de Molière. Au-delà de sa fierté de rejoindre le club parisien, chacun a eu le droit à son petit mot : le PSG ("le club veut avoir du succès pour les 10 ou 20 années à venir"), Carlo Ancelotti ("l'un des meilleurs entraîneurs du monde"), Zlatan Ibrahimovic à qui il est prêt laisser les coups francs ("il est plus costaud que moi donc je pense que ce sera lui") ou ses nouveaux coéquipiers ("il y a beaucoup de talent dans cette équipe"). En grand professionnel de la comm’, il n'a pas oublié la petite phrase qui fera plaisir aux supporters. "Dans ma carrière, j'ai déjà marqué contre l'OM et peut-être que je recommencerai", a-t-il glissé dans un sourire. Message probablement reçu.

"Mon salaire ira à une association caritative"

Avec Beckham, Paris tient un ambassadeur de luxe. Une star des tapis rouges et des soirées mondaines qui manie comme personne l'art de séduire, la langue de bois polie et l'auto-dérision ("Je n’ai pas perdu beaucoup de vitesse, je n’en ai jamais beaucoup eue"). Une personnalité qui évolue dans un registre différent de celui d'un Zlatan Ibrahimovic. Becks préfère jouer sur le tableau de l'humilité. Passé par les plus grands clubs, il ne se voit "pas comme un titulaire" à Paris. A 37 ans, on peut le comprendre. Mais tous ne l'aurait pas dit. Becks,  c'est plutôt le genre à prolonger sa conférence de presse pour permettre à deux journalistes de poser (enfin) leurs questions. Et d'y répondre toujours avec le sourire. Comment ne pas être sous le charme ? Pour ceux qui résisteraient encore, le Britannique a sorti un argument de poids dans son opération séduction. Son salaire au Paris SG sera reversé à une association caritative s'occupant d'enfants. "Je me suis mis d’accord avec le club pour ne pas être payé. Je n'ai jamais joué pour l'argent", a-t-il lancé.  Même s'il devrait percevoir des droits d'image conséquents, ce geste de grande classe a frappé les esprits. A juste titre.

 

Pas la moindre fausse note. Pro jusqu'au bout, David Beckham a même soigné sa sortie du Parc des Princes. Parti à la rencontre des supporters qui scandaient déjà son nom, il a empoigné une écharpe aux couleurs du PSG avant de poser pour la photo. Du grand art. Certains supporters n'avaient pas perdu du temps et avait déjà sur le dos le maillot floqué du numéro 32 au nom de la nouvelle star du PSG. Une part de rêve pour une petite centaine d'euros. C'est ça aussi l'effet Beckham. Au Real Madrid, on a estimé qu'il avait permis de vendre un million de maillots, surtout en Asie, lors de ses quatre années en Espagne (2003-2007). Un total de 440 millions d'euros en produits dérivés. Car Beckham n'a pas de frontières. Son arrivée sera bénéfique pour le PSG. Elle le sera aussi pour la Ligue 1 qui pleure cet hiver le départ de ses meilleurs joueurs. Vainqueur par K.O. sur le plan de l'image, Beckham est désormais attendu sur un autre terrain. Histoire de prouver qu'il est aussi un footballeur.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)