Samyr LainéLes Jeux olympiques de Londres ont été le plus grand évènement sportif planétaire de l’année 2012. Haïti y avait participé avec cinq athlètes. L’Haïtiano-américain, Samyr Lainé a fait rêver tout un peuple qui espérait une médaille olympique en jouant  la  finale du triple saut. Ce sauteur qui possède une maîtrise en droit-économique a préféré défendre les couleurs nationales au lieu d’accepter une proposition d’emploi d’un cabinet d'avocat new-yorkais. L’offre était pourtant tentante.

Samyr LainéLes Jeux olympiques de Londres ont été le plus grand évènement sportif planétaire de l’année 2012. Haïti y avait participé avec cinq athlètes. L’Haïtiano-américain, Samyr Lainé a fait rêver tout un peuple qui espérait une médaille olympique en jouant  la  finale du triple saut. Ce sauteur qui possède une maîtrise en droit-économique a préféré défendre les couleurs nationales au lieu d’accepter une proposition d’emploi d’un cabinet d'avocat new-yorkais. L’offre était pourtant tentante.
Les Jeux olympiques qui se sont déroulés à Londres du 27 juillet au 12 août 2012, ont été l’évènement sportif de l’année et Haïti y était représentée par cinq athlètes. Malheureusement, nous n’avons pas obtenu de médailles. Mais, notre compatriote Samyr Lainé, en triple saut, a atteint la finale en terminant à la 11e place le 9 août 2012 au stadium Olympique. Lors de la finale, il a raté sa première tentative et réussi sa deuxième avec un bon de 16 mètres 65, notre compatriote avait réalisé lors de sa 3e tentative un bon de 16 mètres 59. Ce résultat était insuffisant pour poursuivre les trois autres tentatives.  

À l’issue de la finale, Samyr avait déclaré qu’il était très excité et qu’il voulait réussir dès son premier essai. « Si mon premier bond avait était entériné, je vous garantis que les données seraient différentes, avait-t-il précisé. Avant la finale, le président de la République l’avait appelé pour le motiver et Samyr  en était très flatté. « J’ai beaucoup apprécié. C’est un honneur pour moi. L’appel du Président m’a beaucoup motivé. Je lui dis un grand merci. Je regrette infiniment d’avoir raté mon objectif. Je remercie aussi le peuple haïtien qui m’a soutenu et je lui promets de travailler de toutes mes forces pour lui apporter la prochaine fois une médaille. »

D’après les informations obtenues, Samyr Lainé pour sa préparation aux derniers JO, n’a pas touché un seul centime de sa fédération. Une information qu’il n’a pas démentie en rappelant tous les artifices qu’il a du faire pour peaufiner sa préparation. « Oui, cela est surtout vrai. J'ai reçu la bourse de la Solidarité du Comité international olympique et le président de la fédération m'a aidé à quelques reprises, ce qui était nécessaire. Mais, j'ai passé un mois à l'Institut national du sport, de l'Expertise et de la Performance (Insep) en France avec mes propres frais. Pour y arriver, je devais encore travailler. J’ai pris deux emplois : le premier comme tuteur et le second en tant que secrétaire dans un cabinet de chiropraticien. Mais aussi, je dois ajouter que le plus grand support était venu de Mizuno que j’ai réussi à convaincre  pour  parrainer toute notre équipe.  Il s’est révélé un partenaire formidable pour l’équipe et pour moi aussi », a-t-il informé.

Après les JO, Samyr ne prend pas de vacances

Depuis l’extinction de la flamme olympique, l’avocat athlète Samyr Lainé a repris son travail quotidien. Il  s’entraîne seul mais il est épaulé par un coach, deux jours par semaine. Il effectue quatre heures d’exercices physiques sur la piste du lycée de Lorton, en Virginie, à 30 kilomètres de Washington DC, la Capitale américaine, en vue de préparer les Jeux olympiques de Rio en 2016 et d’autres compétitions internationale afin de faire flotter bien haut le bicolore national.  « Je me prépare à participer dans d’autres compétitions pour Haïti avec l’espoir de remporter des médailles. Je compte participer aux Jeux de la Francophonie du 6 au 15 septembre 2013 et je peux vous assurer que je décrocherai une médaille. Ensuite,  j’irai au Mondial en Russie en 2013 et en 2014 à Veracruz pour les Jeux centraméricains et caraïbes (CAC). Le plus important ce sont les JO de Rio en 2016 », a fait savoir notre personnage sportif de l’année.

À signaler que les 17 et 24 août dernier, il était en Suède et en Suisse pour participer à un tournoi majeur réservé aux meilleurs sauteurs du monde.

Il lance un appel à l’aide

Malgré sa préparation actuelle, le meilleur sportif de l’année 2012 ne sait pas s’il sera vraiment au Brésil à cause de sa situation financière. Il hésite aujourd’hui à poursuivre sa carrière sportive. Le 6 novembre dernier, Samyr  a adressé un courriel à Jean René Roosevelt, ministre des Sports. Dans ce document, il a lancé un appel à l’aide. « Je suis l’un des 10 meilleurs triple-sauteurs dans le monde mais, pour le moment, je ne peux payer ni mon loyer ni ma nourriture », écrit-il. « J’ai besoin du soutien du ministère des Sports afin d’obtenir ce que nous voulons tous, une médaille aux Jeux olympiques de Rio, en 2016. J’ai sacrifié ma vie professionnelle pour représenter Haïti que je porte dans mon cœur dans des compétitions. Sincèrement, je pouvais gagner gros si je pratiquais ma profession d’avocat et aussi accepter l’une des offres venant de la Finlande, des Etats-Unis et du Canada. »

Il nous a informés qu’il a eu une conversation avec le ministre concernant son e-mail.  « Nous avons eu l'occasion de parler. Il a clarifié beaucoup de choses et c'était une conversation positive. J'espère qu'il y aura une résolution très vite depuis que j'ai commencé mon entraînement récemment. »

Avant les JO de Londres, Samyr avait contacté vainement plusieurs entreprises haïtiennes dans l’espoir de trouver une sponsorisation mais en vain. Il espère que ses performances aux Jeux de Londres changeront la vision au niveau du secteur privé haïtien. « J’ai sacrifié ma vie professionnelle pour représenter Haïti que je porte dans mon cœur dans des compétitions. C’est triste de voir comment les compagnies haïtiennes, telles que la Digicel, Prestige, Barbancourt  et Tropic S.A  m’ont rejeté. Seule la DHL m’a répondu favorablement. Elle m’a promis une petite subvention. J’espère que ces Jeux pourront susciter chez ces gens une prise de conscience et qu’ils pourront nous accompagner dans la préparation des Jeux de 2016 ». C’est du moins ce qu’il souhaite.

« Je vis aux États-Unis, mais je suis toujours fier d'être Haïtien »

Samyr Lainé est né à New York de parents haïtiens, il avait toutes ses chances avec l’équipe américaine d’athlétisme mais a choisi de défendre les couleurs haïtiennes. « Je pense que mes parents ont fait de moi un Haïtien. Haïti a besoin de bons athlètes, contrairement aux États-Unis. Je suis plus utile si je concours pour mes frères et sœurs haïtiens parce qu’ils sont près dans mon cœur. Je veux faire tout mon possible pour avoir une influence positive, pour être un outil de changement et une source d'inspiration pour ceux qui en ont besoin. Je vis aux États-Unis, mais je suis toujours fier d'être Haïtien », a signalé Lainé. Il faut noter que le meilleur athlète haïtien  a visité pour la première fois le pays en 2011 parce que ses parents qui ont fui le pays dans les années 70 ne voulaient plus y revenir.

Le brillant avocat refuse un contrat

Performant sur les pistes, Samyr a aussi fait de brillantes études de Droit. Après ses études au lycée, il a étudié le Droit à l’université d’Harvard. Il est titulaire d’un diplôme de Droit de l’université de Georgetown, il a aujourd’hui une proposition d’emploi d’un cabinet d'avocat new-yorkais. L’offre est tentante, mais il a avoué toutefois qu’il préférerait la refuser. Il rêve de suivre les traces de Sylvio Cator, qui avait remporté  la médaille d’argent en saut  en longueur aux Jeux de 1928 : « Je veux une médaille pour Haïti. Je fais seulement de l’athlétisme pour Haïti et pour sa jeunesse qui me voient comme un héros ».

Source d’inspiration pour la jeunesse et pour le pays

Répondant à une question concernant la source d’inspiration pour la jeunesse, Il a déclaré que tous les athlètes comme lui qui vont aux JO, sont les ambassadeurs du pays. Il faut savoir qu’ils sont une source d’inspiration pour la jeunesse et pour le pays, et que le gouvernement Martelly/Lamothe doit les accompagner malgré les urgences de la reconstruction.

Samyr Lainé, l’ancien colocataire de Mark Zuckerberg du Facebook est la 14e personne à s’être inscrite sur ce réseau social… étant toujours en contact avec son colocataire, a fondé une association pour venir en aide aux jeunes d’Haïti pour laquelle il récolte des fonds aux États-Unis. « J’ai une fondation qui s’appelle Saut pour Haïti (Jump for Haïti) et sa mission sera de former des jeunes pour les disciplines olympiques. Nous allons mettre l’accent sur l’athlétisme, le basketball afin d’avoir des jeunes très talentueux pour représenter le pays valablement dans les années à venir. Très bientôt, nous allons commencer à amasser des fonds pour les programmes d'athlétisme et des vêtements de sport pour les jeunes. Mizuno aidera probablement à cela aussi », a-t-il informé. Il a ajouté qu’il veut développer des infrastructures sportives pour aider tous les athlètes. Il pense qu'Haïti peut rivaliser avec les autres pays des Caraïbes.

Honoré de cette distinction

En apprenant qu’il a été élu meilleur athlète de l’année, Samyr a fait savoir qu’il est honoré et qu’il allait travailler très dur pour ne pas décevoir ceux qui l’ont choisi. « Je dois dire wow. Je suis sans voix quand j’ai entendu cette nouvelle. Je suis honoré par cette distinction incroyable et très heureux que ma performance de cette année a suffi pour convaincre tout le monde. J'espère aussi que ce n'est pas la dernière fois que je reçois cette distinction. Je vais travailler chaque jour pour m'assurer que ce ne soit pas la dernière ».

Samyr Lainé a profité de l’occasion pour remercier tous ceux qui l’ont soutenu  et a demandé aux jeunes de le suivre, tout en annonçant qu’il veut à tout prix poursuivre ses aventures sous les couleurs nationales. « Merci à tous pour vos soutiens et vos prières et continuez à suivre (twitter.com/lainetrainhaiti), mes coéquipiers et moi, parce que l'année 2013 sera importante pour nous. Je suis excité de continuer à représenter le drapeau bleu et rouge en compétition. Je peux vous dire que les Jeux olympiques de cette année n’étaient que le début. »

Rappelons que Samyr Lainé est né le 17 juillet 1984 à New York. Il est spécialiste du triple saut et il pratique aussi le saut en longueur. Lors des JO de Londres, il a réussi un bon de 16m 65 en finale. Son meilleur saut est de 17 m 39 qu’il avait réalisé en altitude à Bogotá le 24 juillet 2009 (avec un vent favorable de 1,3 m/s). Il avait remporté la médaille d'or lors des championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes d'athlétisme en 2011 à Mayagüez, avec 17m 09.

N.B : Pour réaliser cet article, nous avons aussi consulté les archives de France24 afin d’avoir plus d’informations sur Samyr Lainé.

Gérald Bordes

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)