Sélection léoganaiseLe foot  bouge dans l’État de New Jersey. Le Léogânais Carlos Dumont nous présente le reportage du match Desdunes-Léogâne
Depuis bien des années, le comité d’organisation de ce championnat de football de vacances à New Jersey offre des moments de loisirs à la communauté haïtienne. Depuis le mois de mai, tous les dimanches après-midi, de 5 hp.m. à 9 hp.m.le stadium Paul Robeson de East Orange, New Jersey, accueille deux matchs dans une ambiance bon enfant où le créole est roi. 

Sélection léoganaiseLe foot  bouge dans l’État de New Jersey. Le Léogânais Carlos Dumont nous présente le reportage du match Desdunes-Léogâne.
Depuis bien des années, le comité d’organisation de ce championnat de football de vacances à New Jersey offre des moments de loisirs à la communauté haïtienne. Depuis le mois de mai, tous les dimanches après-midi, de 5 h p. m.  à 9 h p. m., le stadium Paul Robeson de East Orange, New Jersey, accueille deux matchs dans une ambiance bon enfant où le créole est roi.

Une dizaine d’équipes haïtiennes, dirigées par des personnalités soucieuses de la renommée de leurs villes d’origine, participent à  ce championnat. Des nostalgiques  de Port-au-Prince appellent leur équipe Racing ou Violette. C’est en quelque sorte le football d’Haïti qui se reconstruit dans le New Jersey. Belle activité sociale. 

Le dimanche 4 septembre, était programmée une demi-finale : Cap-Haïtien-Chili.  Mais c’est la huitième de finale, Léogâne-Desdunes, qui était le match phare. Desdunes a remporté les quatre dernières éditions, tandis que l’équipe de Léogâne, absente en ces temps-là, a fait un retour tout feu, tout flamme, après avoir été la grande attraction de la fin des années 90 jusqu’en 2006. Les initiateurs de ce retour : Marie Antoine Dupont, Saül Fabien, James Jean François, mais aussi des dirigeants que les uns appellent affectueusement Papite, Milène, Yvrose, Edson.

Le match

Sur le coup de 5 h 30, l’arbitre de la rencontre donna le coup de sifflet de départ. Les Léogânais n’ont pas observé le fameux round d’observation. Dans tous les aspects du jeu, Desdunes semblait dépassée et la domination léogânaise ne tarda pas à se concrétiser. On était en effet à la 11e minute quand Paul Milien adressa une passe de 30 mètres à Lubens. Grâce à son habileté et à sa vitesse, celui-ci déborda les Desduniens sur leur flanc gauche avant de centrer au ras du sol pour Adriano. Véritable maître du cuir, le joueur au nom brésilien marqua à bout portant, comme à la parade, après avoir dribblé son garde du corps. Le gardien de Desdunes était impuissant.

Tout au long de la première mi-temps, les Léogânais s’étaient installés dans le camp des protégés de Fresnel Jules, président de la formation desdunienne et membre influent de la Ligue de football de New Jersey. Ainsi, malgré les consignes de l’entraîneur Necker Bellevue, les Artibonitiens n’avaient de salut que par des contre-attaques. Elles étaient dangereuses, mais Léogâne a tenu  le coup. La preuve fut produite à la 30e minute, lorsque les Desduniens faillirent trouver l’égalisation après une combinaison en triangle parfaitement réussie. Des 20 mètres, le dernier possesseur de la balle décocha un tir fulgurant du pied droit. Le portier léogânais, Frè Frè, a dû déployer toute sa classe pour détourner la balle en corner. Les Léogânais ont eu chaud. Les applaudissements éclatèrent de tous bords. Le thermomètre monta d’un cran dans une ambiance déjà haletante. Mais sur le terrain, le but marqué depuis la 11minute n’eut pas de suite, les assauts répétés des Léogânais, coachés par Darwinson Chéry, échouant successivement sur une défense qui semblait avoir juré qu’on ne l’y reprendrait plus.

Les trois changements effectués par l’entraîneur Necker Bellevue ne changèrent pas la donne, puisqu’on assista à un jeu équilibré. Et peut-être que cette valeureuse équipe desdunienne n’avait pas besoin du coup de pouce de l’arbitre à la 65e minute pour obtenir un peu plus tard l’égalisation.

En effet, un banal télescopage dû à une mauvaise évaluation du sens de la course de deux adversaires conduisit l’arbitre à siffler faute contre l’Ivoirien de Léogâne, Paqui Pocomé, et à l’expulser sans aucune hésitation.

Malgré leur frustration légitime, les Léogânais eurent le tort de se laisser emporter. Les Desduniens répliquèrent, et le match perdit de son niveau si appréciable. De toute façon, tout tournait contre Léogâne. La supériorité numérique aidant, les Desduniens prirent le jeu à leur compte mais ne purent barrer la route de leur surface de réparation à leurs adversaires qui crurent à la 77e minute à un penalty pour faute de main. Mais l’arbitre ne broncha pas.

Au contraire, cinq minutes plus tard, l’homme en noir accorda aux Desduniens un coup franc fort discutable à l’entrée de la surface de réparation des buts gardés par Frè-Frè. Il n’y avait sans doute pas faute, personne ne peut cependant contester la précision de la frappe qui trompa l’ancien gardien de but du Cavaly de Léogâne : égalisation à un partout. À la fin du temps réglementaire, les deux équipes étaient toujours à égalité. Desdunes l’emporta finalement 4-2 aux tirs au but.

Une fois de plus, Desdunes s’est montrée réaliste. L’arbitre lui a certainement facilité la tâche, mais les joueurs ont su aussi forcer le destin en se battant comme des diables dans un bénitier pour contenir les assauts répétés des Léogânais, particulièrement déchaînés en 1re mi-temps.

 Il faut espérer que les Léogânais continueront à honorer le championnat de leur participation. Car leurs fans, toujours nombreux, apportent une note supplémentaire de chaleur à la compétition.

Carlos Dumont

Contribution : Roger Laguerre, Boulin, Tulien

 

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)