Des joueurs de la Sélection nationale U17 de foot protestent à Port-au-PrinceLe lundi 21 février, au palais national, le président de la République, René Préval, s’est entretenu avec les joueurs de la Sélection nationale masculine des moins de 17 ans en présence du président de la Fédération haïtienne de football (FHF), Yves Jean-Bart, et l’entraîneur brésilien de la sélection senior, Edson Tabares, pour exprimer ses sympathies par rapport à l’humiliation dont les jeunes ambassadeurs ont été victimes à la Jamaïque.  Au cours de la rencontre au palais national, René Préval a eu une conversation téléphonique avec le président de la Fifa, Joseph Blatter. Le président  n’a pas caché son amertume pour ce qui a trait à cet incident qu’il considère comme  une véritable humiliation pour les jeunes sportifs.

Des joueurs de la Sélection nationale U17 de foot protestent à port-au-PrinceFoot : Le gouvernement jamaïcain propose des matches amicaux et des concerts
Le lundi 21 février, au palais national, le président de la République, René Préval, s’est entretenu avec les joueurs de la Sélection nationale masculine des moins de 17 ans en présence du président de la Fédération haïtienne de football (FHF), Yves Jean-Bart, et l’entraîneur brésilien de la sélection senior, Edson Tabares, pour exprimer ses sympathies par rapport à l’humiliation dont les jeunes ambassadeurs ont été victimes à la Jamaïque

Au cours de la rencontre au palais national, René Préval a eu une conversation téléphonique avec le président de la Fifa, Joseph Blatter. Le président  n’a pas caché son amertume pour ce qui a trait à cet incident qu’il considère comme  une véritable humiliation pour les jeunes sportifs.

Le président Préval a demandé au président Blatter que nos représentants puissent avoir la possibilité de participer à la phase finale du Mondial qui aura lieu au Mexique du 10 juin au 18 juillet, en signe de réparation à cet affront. La Concacaf a proposé d’inviter les joueurs haïtiens à venir suivre la phase finale de la Coupe du  monde.

Le samedi 18 février, plusieurs milliers de manifestants ont protesté à Port-au-Prince contre les autorités jamaïcaines qui ont chassés les jeunes footballeurs haïtiens sous prétexte que plusieurs d’entre eux avaient contracté la malaria et représentaient une menace sanitaire pour l’île anglophone.

Pour apaiser la tension, le ministre jamaïcain des Sports, Olivia Babsy Grange, a offert d’organiser des matchs amicaux et des concerts à la Jamaïque et en Haïti en vue de calmer la situation de tension qui règne au niveau des deux pays. M. Grange a fait l’offre à la délégation haïtienne qui visitait la Jamaïque après que nos petits grenadiers des moins de 17 ans aient été renvoyés, du tournoi de qualification de la zone Concacaf pour la Coupe du monde qui aura lieu en Mexique en été prochain, suite à quelques joueurs qui présentaient des symptômes de malaria. Le mardi 22 février, le gouvernement jamaïcain a humilié les Haïtiens en les mettant en isolement.

À rappeler que dans un communiqué, la Concacaf avait déclaré le mercredi 16 février que la Sélection nationale des moins de dix-sept ans n'est pas en mesure d’aligner ses joueurs contre le Salvador en raison du fait qu’une maladie a frappé les membres de sa délégation. Les Haïtiens ont été expulsés de la compétition. Ils ont disputé un seul match et ils l'ont perdu (1-3) face au Costa Rica, le lundi 14 février à Catherine Hall Sports Complex (Montego Bay). 



 
 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)