Lors des opérations menées par des agents de la Direction départementale Ouest (DDO) de la PNH durant la semaine écoulée, certains présumés responsables de l’assassinat ss de l’agent I, Rigaud Claude Clermont, sauvagement assassiné à Juvénat le 11 décembre dernier, ont été appréhendés. D’autres sont en cavale, et activement recherchés par la police.

Il s’agit de quatre individus au total. Ces quatre accusés viennent de grossir la liste des arrestations déjà effectuées dans le cadre de ce dossier. Jean-Louis Maxon (24 ans), l’un des présumés coupables, est accusé d’avoir en sa possession l’arme du policier qui a été tué en sa résidence à Mono-Ville (Juvénat). Beau-Prince Jean Elmont (40 ans) est identifié comme celui qui a lynché le policier. Fride Collat (36 ans) qui se fait également appeler « Boute », avait pris la fuite dans le département de la Grand’Anse. Il a été arrêté par des agents affectés au commissariat de Jérémie. Régine Guillaume (33 ans), la concubine de Jean-Louis Maxon, a été également arrêtée lors de ces opérations.

Barack et Enock, ainsi connus, sont les deux autres individus impliqués dans l’assassinat et qui sont activement recherchés par la police. Selon la clameur publique, ces individus sont des amis de Jean Hilaire Ladouceur, le chef de ce gang dénommé « sanlimit », récemment tué à Cité Soleil par l’un de ses pairs. Un assassin qui selon les riverains de la zone de juvénat aurait été arrêté par la PNH, puis relâché grâce aux interventions du maire principal de Pétion-Ville, Dominique St-Roc, actuellement à la disposition de la justice afin de faire lumières sur l’assassinat de ce policier affecté au commissariat de Pétion-ville.

Les deux complices Clerma Guilande et Admée Jean-Yves, probablement des marchands de bière, ont été également arrêtés par les forces de l’ordre lors de ces opérations. Selon les témoignages des accusés, ils se servent toujours de la boutique de ces personnalités comme un véritable lieu de rencontre pour non seulement planifier des attaques, mais également pour célébrer après avoir réussi une opération.

Cette rencontre avec la presse a été également l’occasion pour le porte-parole adjoint de la Police nationale d’Haïti (PNH), l’inspecteur Garry Desrosiers, de présenter un bilan des opérations menées par l’institution policière au cours de ce mois. Du 1er décembre à date, 242 personnes ont été interpellées, dont 117 pour de gros chefs d’accusation. 17 personnes ont été interpellées pour assassinat, 5 pour viols, 6 pour détention illégale d’arme à feu, 2 pour cambriolages, 2 pour vol de véhicules, 1 pour vol à main armée, 1 pour incendie criminel et 73 pour association de malfaiteurs. Un évadé de prison a été également capturé au cours de ces interventions.

 

Ces opérations, indique le porteparole adjoint, ont été menées au niveau de 13 communes environ, dont Port-au-Prince, Delmas, Carrefour, Léogâne, Pétion-Ville. Par ailleurs, l’inspecteur Desrosiers a donné l’assurance que l’institution policière est en train de travailler afin de mettre la main aux collets des individus qui ont assassiné le policier agent 4 affecté à la Direction de l’administration pénitencière (DAP), Dalman Frantz Valéry. En ce qui concerne les accidents de circulation, M. Desrosiers a aussi présenté un bref bilan pour le mois de décembre. Au moins 16 personnes sont mortes et 44 grièvement blessées.

 Evens Régis

Lire sur Le National 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)