Imprimer
Catégorie : Societe
Affichages : 727
Dr. Judy C Roy

La militante féministe Joe Marie Judie C. Roy est décédée dans la matinée du mercredi 30 novembre 2016, à la suite d'un malaise cardiovasculaire, en sa résidence à Frères. Professeur d'université, elle a contribué à former des centaines de jeunes en transmettant son savoir mais aussi à construire des hommes et des femmes pour les générations futures.
Docteur en économie politique, Joe Marie Judie C. Roy charrie derrière elle une longue carrière en Haïti et à l'étranger. Après plusieurs années en terre étrangère, elle revient en Haïti et prête ses services à plusieurs institutions dont IDEA International, ONUFEMMES, IHSI, la Police nationale d'Haïti, l'ONA, l'USAID, ainsi que les ministères délégués à la promotion de la paysannerie ; à la Condition féminine et aux droits de la femme,  et de l'Environnement, pour ne citer que ceux-là.

Passionnée de son pays et se battant sur tous les fronts pour une meilleure Haïti, son engagement politique l'a poussée à fonder le parti politique Regroupement patriotique pour le renouveau national (REPAREN) et à se présenter en tant que candidate à la présidence en 2005, 2010 et 2015. Joe Marie Judie C. Roy a été l’unique femme en lice à l'élection présidentielle de 2005, où elle a eu 7 899 voix, en obtenant un score de 0.41% au terme des scrutins ayant vu René Préval briguer un second mandat en 2006.

Candidate malheureuse à la présidentielle de 2010, Mme Roy, une femme de combat et de conviction, a été emprisonnée pendant plusieurs mois sous la présidence de l’ex-président Jean-Bertrand Aristide, entre 2001 et 2004. Une expérience qui n'a en rien diminué sa ferveur pour le combat politique.

Ancienne cheffe de cabinet de l’actuelle ministre à la Condition féminine et aux droits de la femme, Marie-Denise Claude, le départ de Mme Roy a créé l’émoi au sein de l’équipe du MCFDF. « C'est avec une infinie tristesse et une profonde émotion que le ministère a appris le décès de la cheffe de cabinet de l'actuelle ministre, Joe-Marie Judie C. Roy», lit-on dans cette note du ministère à la Condition féminine et aux droits de la femme, qui salue, avec le plus grand respect, la mémoire et l'œuvre considérables de Joe-Marie Judie C. Roy tout en présentant à sa famille ses sympathies et l'assure de sa solidarité et de son accompagnement pendant cette épreuve.

Parallèlement, Natacha Clergé de Fanm Yo La,  a exprimé le regret de l'Association à la suite du décès de Joe Marie Judie C. Roy, militante des droits des femmes, qui a consacré sa vie à la construction d'une société plus juste et égalitaire.

Amos Cincir source le nouvelliste