Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) dans une note de presse et dont copie est parvenue à INFOHATI.NET dit prendre acte de la graduation, en date du 10 mai 2016, de la vingt-sixième promotion de la Police Nationale d'Haïti (PNH). Cette promotion, dont la formation a débuté le 27 septembre 2015, avec un effectif de mille cinq cent treize (1.513) postulants, est sortie avec mille quatre cent soixante-quinze (1.475) agents dont cent quatre vingt dix (190) femmes et mille deux cent quatre-vingt-cinq (1.285) hommes souligne  le RNDDH.

Cependant, dans le cadre de son partenariat avec le Service de Recrutement Permanent de la PNH en ce qui a trait au vetting des aspirants policiers, le RNDDH indique avoir partagé avec les responsables de l'institution policière une liste de quatre-vingt-quatre (84) individus qui portent les mêmes noms que certains aspirants policiers, et sur qui pèsent de sérieux soupçons d'implication dans la perpétration d'actes répréhensibles.

Figurent sur cette liste :

Seize (16) individus qui se sont évadés de prison à la faveur du séisme du 12 janvier 2010,

Seize (16) individus impliqués dans des actes d'association de malfaiteurs et de cambriolage,

Dix (10) autres impliqués dans des actes de viol dont un cas de viol sur mineure,

Sept (7) individus impliqués dans des cas de voies de fait,

Trois (3) individus impliqués dans des cas de vols à mains armées,

Trois (3) autres, poursuivis pour détention illégale d'armes à feu

Deux (2) individus déportés des Etats-Unis d'Amérique en raison de leur implication dans un cas de vol et dans un cas d'abus grave sur mineur

Un (1) individu poursuivi pour séquestration

Plusieurs autres individus poursuivis pour des crimes complexes.

Vingt-trois (23) de ces individus listés ont été libérés mais, les circonstances de leur libération sont inconnues indique le RNDDH.

le RNDDH qui se dit fidèle à son engagement d'aider à la professionnalisation et à l'épuration de l'institution policière, avait recommandé aux autorités concernées d'écarter momentanément les impétrants dont les noms sont semblables à ceux des individus listés, et de mener une enquête pour, par la suite, intégrer au sein de la PNH tous ceux pour qui les résultats de l'enquête seraient favorablement concluants.

Une telle démarche aurait été bénéfique tant pour la société haïtienne qui, par les taxes exorbitantes prélevées du salaire de ses membres,  paie les agents de la PNH que pour les agents eux-mêmes qui n'ont rien à gagner à voir leurs noms associés à ceux d'individus en conflit avec la Loi, simplement en raison d'une ressemblance de patronyme.

 

Cette recommandation a été favorablement accueillie.

Le 9 mai 2016, très tard dans la soirée, le Responsable du Service de Recrutement Permanent, le Commissaire Municipal Emmanuel CORVIL et l'Inspecteur Général en Chef de la PNH, Ralph Stanley JEAN BRICE ont confirmé au RNDDH que les dispositions ont été prises pour écarter momentanément ces impétrants.

C'est pourquoi le RNDDH a été surpris de constater que tous les aspirants policiers de la vingt-sixième promotion sans distinction aucune, ont pris part à la graduation, ce, sur recommandation expresse du Directeur Central de l'Administration des Services Généraux, Sony NOELSAINT qui, vraisemblablement, se souciait de protéger ses proches.

 

Le RNDDH dit condamner le fait par l'institution policière d'ignorer volontairement une démarche d'une organisation de promotion et de défense des droits humains visant à éviter l'intégration, au sein de la seule force de police haïtienne, d'individus décriés, soupçonnés d'être impliqués dans des actes illicites.

Le RNDDH exige que les autorités policières :

• Mènent une enquête sérieuse et approfondie autour des policiers de la vingt-sixième promotion dont les noms sont semblables à ceux des quatre vingt-quatre (84) individus listés ;

• Rendent publiques les conclusions de l'enquête ;

• Défèrent par devant les instances judiciaires, tous ceux qui sont effectivement en conflit avec la Loi.

Enfin, le RNDDH invite la société haïtienne en général à être vigilante quant au recrutement des aspirants policiers. Il est du devoir de tous et de chacun de fournir à l'institution policière toutes informations relatives aux aspirants policiers ce, pour empêcher que la PNH ne devienne un repaire de bandits.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)