Imprimer
Catégorie : Societe
Affichages : 914

Outre des policiers qui ont été attaqués ce mercredi 2 mars dans la capitale haïtienne, des civils plus précisément des petits commerçants du centre commercial de Port-au-Prince ont été la proie de malfrats circulant à bord de motocyclettes.

A la rue Geffrard, alors que des petits commerçants vaquaient à leurs activités, des bandits qui étaient à bord d'une motocyclette  ont ouvert le feu tuant sur le coup un d'entre eux et blessant 3 autres. Des agents de la PNH qui se sont présentés sur les lieux après cette fusillade dont l'origine n'a pu être établie pour l'instant n'ont pu procéder à aucune arrestation.

Ces attaques répétées de bandits armés dans la capitale tendent à créer une psychose de peur chez les habitants qui ne savent plus à quel saint se vouer. Préoccupée par cette augmentation de cas d'assassinats, la PNH appelle la population à la vigilance et à la collaboration. Le Directeur Général de la PNH , Godson Orélus devrait s'adresser à la population incessamment pour annoncer des mesures drastiques dans le but de lutter contre le banditisme.