Imprimer
Catégorie : Societe
Affichages : 1113

Ces dernières semaines, pas un jour ne se passe dans la capitale haïtienne sans qu’il y ait un braquage assorti de meurtres ou de blessés violents par balles ou armes blanches. Cette semaine encore, de nombreuses victimes ont été enregistrées à Port-au-Prince.Dans la plupart du temps, les assassins circulent à moto et leurs proies privilégiées reviennent de la banque. Ce mardi, des bandits armés qui venaient tout juste de braquer des commerçants au bas de la ville ont assassiné sur leur route après leur forfait pas moins de trois personnes dont un chauffeur de taxi moto et un réparateur de téléphone cellulaire.    

On a galement appris qu’une avocate bien connue de la place a été tuée au centre-ville alors qu’elle venait tout juste d’effectuer une transaction dans une banque privée de la capitale. Cette insécurité grandissante à cette période de fin d’année a créé une véritable psychose de peur au sein des habitants de la capital.

La Police Nationale dont la mission est de protéger et de servir semble être dépasse par les événements et de nombreuses voix  ne cessent de s’élever au sein de plusieurs couches de la population pour dénoncer cette situation de fait qui risque de plonger dans le deuil et la douleur plusieurs familles en cette période fin d’année.