Toutes les Nouvelles sur la Coupe du Monde de Football en Russie

L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) est consternée d’apprendre que le Président de la République Michel Martelly, loin de consacrer les derniers instants de son mandat pour trouver les solutions aux problèmes du pays et contribuer par son implication à chercher les voies et moyens de résoudre la crise post-électorale, ait plutôt privilégié les règlements de compte avec la presse haïtienne très critique de sa gestion et ayant constitué un frein aux dérives de son régime.

Monsieur Martelly a mis en circulation une méringue carnavalesque ciblant la journaliste Liliane Pierre-Paul. Cet acte inqualifiable traduit l’irresponsabilité et l’incurie du Chef de l’État.

Mais Monsieur Martelly qui reprend son costume de musicien-amuseur public s’en est pris à la mauvaise personne.

Liliane Pierre-Paul est une icône, toute attaque ciblant cette prestigieuse personnalité de notre presse est une agression directe contre la liberté d’expression.

Au-delà de cette figure mythique, l’agression contre sa personne est une attaque en règle contre la presse haïtienne qui, globalement a contribué à dénoncer les dérives en provoquant, d’un régime à l’autre, une situation d’endiguement pour préserver les acquis démocratiques auxquels l’opinion publique haïtienne reconnaissante, dans sa grande majorité, associera sans doute aucun, le personnage Liliane Pierre-Paul.

Au-delà des clivages qui caractérisent notre société, Liliane Pierre-Paul, par son parcours linéaire et son engagement patriotique quotidien tout à fait désintéressé, mérite de notre société le respect et non la dérision.

Toute société valorisante et reconnaissant le mérite et la dévotion de ses citoyennes et citoyens verrait en Liliane Pierre-Paul un modèle à montrer, pour avoir fait de son métier de journaliste, un sacerdoce, une totale dévotion au service de la nation demandeuse de changement démocratique.

En cela, plus qu’autre chose, l’Association Nationale des Médias Haïtiens croit fermement que Liliane Pierre-Paul fait partie des personnages qui font honneur à notre pays, à sa profession en s’instaurant comme vigile et gardienne des acquis démocratiques dont elle a été à l’avant-garde ce qui la fait mériter de la patrie.

Le carnaval, historiquement, dénonce les travers de notre société et des personnages déviants et non les personnages méritants.

Entre Liliane Pierre-Paul et Michel Martelly, notre société peut identifier sans se tromper lequel des deux personnages est le prototype idéal que traditionnellement, les bandes de mardi gras savent déguiser et mettre en scène.

L’ANMH dénonce et condamne cette nouvelle tentative du Président de la République qui, une fois de plus, s’est disqualifié, en ratant une nouvelle occasion de se mettre à la hauteur de sa fonction.

L’État doit être le lieu de reconnaissance des valeurs et du mérite en décernant des distinctions aux citoyennes et aux citoyens qui se sont signalés dans leur champ d’action et non le contraire.

Le Président de la République doit être le garant de la cohésion sociale et non l’instigateur du dénigrement et du lynchage public de citoyennes et de citoyens vus comme des opposants à atteindre par tous les moyens.

Port-au-Prince, le 16 décembre 2015.

Pour le Conseil :

Hérold Jean- François
Président ANMH

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)