Imprimer
Catégorie : Societe
Affichages : 1502
Saahmie-Lynn E. Mirville

Seulement 23 ans ! Ėtudiante à l’université Quisqueya,  Saahmie-Lynn E. Mirville devait laisser le pays cette semaine pour poursuivre ses études universitaires au Canada et offrir au pays dans quelques années une nouvelle compétence. Malheureusement, les malfrats de ce pays qui ne cessent de plonger les familles haïtiennes dans la douleur n’ont pas laissé, ni à sa famille, ni à ses amis et ni à son pays, le privilège et la chance de voir, Saahmie, une brillante étoile d’Haïti, projeter sa lumière sur un monde qui ne cesse de s’effondrer dans une noirceur épaisse. Elle a été kidnappée et lâchement assassinée malgré les sacrifices consentis par la famille pour payer une rançon.

Cet nouvel assassinat emporte avec elle le sourire, la beauté et l’intelligence d’une jeune fille qui faisait les délices de sa famille, de ses amis et de sa communauté chrétienne. Contrairement aux assassins dépourvus de toute capacité de rêver et d’imaginer la vie comme Dieu l’a voulu et le veut encore, je ne puis m’empêcher d’imaginer les conséquences de ce futile assassinat ni ce que l’avenir aurait pu nous offrir à travers Saahmie. 

Et oui, après toutes ces années, j’imagine encore...

Un homme de Dieu, un dur laboureur, un ami et un père qui se sacrifie jour après jour pour offrir à ses enfants le meilleur qu’on puisse espérer dans un pays qui ne fait pas de cadeaux; un père qui soudainement voit son monde tourner à l’envers!

Une mère qui ne verra plus son reflet à travers cette beauté qu’elle a enfantée, cajolée, élevée et éduquée!

Des sœurs et frères, cousins et cousines, oncles et tantes plongés dans un deuil prématuré et une souffrance gratuite!

Un jeune homme qui ne trouvera jamais l’amour de son cœur en Saahmie!

D’autres Saahmie qui ne verront pas le jour ! 

Une communauté chrétienne qui se demande pourquoi Dieu a permis qu’une de ses servantes soit tombée entre les mains des assassins?

 

Et oui, après toutes ces années, j’imagine encore...

Nos rêves de jeunesse au sein de JEBCA dans les années 80; rêves de voir nos progénitures grandir dans un pays porteur d’espoir et d’amour, un pays libéré de cette peur paralysante qui dominait et domine encore notre quotidien, un pays qui nous sourit et nous fait sourire !

 

Malgré tout, j’imagine aussi ...

Une Saahmie couchée dans son repos éternel, loin de ces assassins qui n’arriveront jamais à toucher cette précieuse âme!

Une Saahmie qui chante: Oh quel repos!

Une Saahmie qui frédonne : Oui, tout est bien!

Une Saahmie qui nous précède, mais nous attend tous dans la maison de notre Père  pour entonner ensemble: A qu’il est bon de voir des frères!

 

Que son âme reste en paix et que Dieu console nos cœurs affligés!

 

Roosevelt Desronvilles

JEBCA Editions, PDG

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.