Imprimer
Catégorie : Societe
Affichages : 1945

La Police Nationale d’Haïti informe la population en général avoir adopté tout un train de mesures visant à faire face à une remontée  de l’insécurité dans la région métropolitaine ces derniers jours. En effet en moins d’une semaine pas moins d’une dizaine de cas de braquages, de meurtres ont été enregistrés sans oublier le nombre pour le moins alarmant de  policiers assassinés depuis le début de l’année.

Lors d’une conférence de presse donnée ce jeudi, le Directeur Général de la PNH, Godson Orélus a décrété l’état d’urgence et lancé une mise en garde contre les bandits qui pensent pouvoir instaurer un climat de peur dans la capitale.

«  Nous allons les traquer jusque dans leur dernier retranchement » a lancé un Directeur Général de la Police déterminé qui annonce  la mobilisation de toutes les unités de la PNH afin de mener cette offensive contre “les forces du mal”.

Godson Orélus a précisé que l’institution policière a mobilisé  l’effectif nécessaire en vue de mettre les bandits hors d’état de nuire tout en indiquant que toutes les mesures seront prises dans le but de retrouver les tueurs de policiers. «  Ces bandits ont des familles, femmes et enfants et nous les retrouverons » a déclaré Godson Orélus qui déclare la guerre au banditisme.

Le numéro un de l’institution policière  a par ailleurs souligné qu’il bénéficiait du support et l’appui du gouvernement et du ministère de la Justice en particulier afin de mener à bien sa mission. 

Pour cette nouvelle croisade contre l’insécurité dans la capitale haïtienne un accent particulier sera mis sur les contrôles routiers a insisté le DG de la PNH qui au passage appelle à la collaboration tous les automobilistes et motocyclistes.