Imprimer
Catégorie : Societe
Affichages : 996

12 personnes ont été tuées et 24 autres blessées dans un accident  de la route survenu en milieu de journée ce samedi dans la localité de Bergeaud, à l'entrée de la ville des Cayes, dans le Sud du pays. Ce bilan est toujours provisoire car, des personnes restaient toujours coincées sous l'autobus "Dieu qui décide" assurant le trajet PAP-Jérémie qui était entré en collision avec un container de  fort tonnage à un carrefour réputé dangereux dans cette zone de la route Nationale No 2. En réalité, des manifestants qui exigeaient leur intégration dans un séminaire de formation pour agents de sécurité électoraux sont à l'origine de l'accident et la police des Cayes a procédé à plusieurs arrestations parmi ces individus. En réalité, des manifestants qui exigeaient leur intégration dans un séminaire de formation pour agents de sécurité électoraux sont à l'origine de l'accident et la police des Cayes a procédé à plusieurs arrestations parmi ces individus.

12 personnes ont été tuées et 24 autres blessées dans un accident  de la route survenu en milieu de journée ce samedi dans la localité de Bergeaud, à l'entrée de la ville des Cayes, dans le Sud du pays. Ce bilan est toujours provisoire car, des personnes restaient toujours coincées sous l'autobus "Dieu qui décide" assurant le trajet PAP-Jérémie qui était entré en collision avec un container de  fort tonnage à un carrefour réputé dangereux dans cette zone de la route Nationale No 2.

En réalité, des manifestants qui exigeaient leur intégration dans un séminaire de formation pour agents de sécurité électoraux sont à l'origine de l'accident et la police des Cayes a procédé à plusieurs arrestations parmi ces individus. Ils auraient installé de grosses pierres sur la chaussée obligeant les deux chauffeurs qui arrivaient en toute vitesse à des tentatives deséspérées pour éviter le choc les précipitant dans un ravin. La police qui s'est présentée en retard sur les lieux pour faire enlever les pierres s'est défendue des accusations de négligence qui pèse sur ses épaules arguant s'être déplacée sitôt informée de la situation par les agents du contingeant de la MINUSTAH stationnés dans la zone. Mme Mirlande H. Manigat, candidate à la présidence qui était sur les lieux de l'accident, étant en route pour son meeting populaire aux Cayes, a déploré l'accident au micro de Caraibes FM et de Infohaiti.net et présenté ses sympathies aux familles des victimes, apparemment toutes de Jérémie et de la Grand'Anse en général.