Les funérailles de madame Marie Lucie B. Dumont, mère de notre collaborateur Patrice Dumont, ont été chantées samedi dernier en l’Eglise catholique Ste Rose de Léogâne, au sud de Port-au-Prince. Dirigeants politiques, responsables de médias, journalistes, sportifs et amis de PP Dumont en ont profité pour rendre un dernier hommage à la très regrettée. Cette dernière était passée de vie à trépas le 11 novembre 2012 à l’âge de 82 ans.

Les funérailles de madame Marie Lucie B. Dumont, mère de notre collaborateur Patrice Dumont, ont été chantées samedi dernier en l’Eglise catholique Ste Rose de Léogâne, au sud de Port-au-Prince. Dirigeants politiques, responsables de médias, journalistes, sportifs et amis de PP Dumont en ont profité pour rendre un dernier hommage à la très regrettée. Cette dernière était passée de vie à trépas le 11 novembre 2012 à l’âge de 82 ans.

Née le 30 septembre 1930, Marie Lucie Beaubrun Dumont, servante impénitente d’Immaculée conception,  a passé plus d’un demi-siècle de sa vie à former des jeunes à l’École nationale des filles de Léogâne. Elle était mère de cinq enfants : Sabine, Anthony et Carlos (jumeaux), Maxime et Patrice. Elle a rendu l’âme le 11 novembre dernier à la suite d’une crise d’hypertension. Ses funérailles ont été célébrées le 24 novembre 2012 en l’Eglise Sainte Rose de Léogâne.

De nombreuses personnalités étaient venues rendre un hommage à madame Dumont. Citons entre autres Mirlande Manigat, le président de la chambre des députés, Levaillant Louis Jeune, Liliane Pierre-Paul, présidente de l’ANMH et Pierre Espérance du RDDNH.

Mise à part sa vie d’institutrice, Marie Lucie Beaubrun Dumont a contribué à l’histoire du football léoganais. D’après les informations, en 1971, elle a cousu tous les shorts de la formation Fantaisy qui évoluait dans le championnat de vacances et en 1975, elle a réédité le même exercice pour permettre au Cavaly, équipe chère à notre collaborateur PP Dumont, de disputer sa première sortie en compétition. 

Pendant la cérémonie, son fils Maxime Dumont a rendu un émouvant hommage à sa mère ainsi que son petit-fils, Jétry Dumont. Ce dernier, absent pour des raisons d’études aux États-Unis, s’est fait lire son discours de circonstance. C’est l’une de ses tantes qui le lui a lu.

Notons que le corps de  Marie Lucie Beaubrun Dumont avait  été au préalable incinéré.

Gérald Bordes

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)