Imprimer
Catégorie : Societe
Affichages : 2894

Mario AndrésolL’ancien directeur général de la PNH, Mario Andrésol, dément formellement les rumeurs selon lesquelles  il serait en résidence surveillée et  frappé d’interdiction de départ. "Pendant mon passage à la tête de la PNH j'ai toujours  lutté contre les kidnappeurs a fait savoir l'ancien directeur général de la PNH.
Selon Mario Andrésol qui est intervenu sur plusieurs stations de radio de la capitale ce mardi matin des mesures on été prises en vue de renforcer sa sécurité suite aux  menaces de mort qu'il aurait recues  sur son téléphone portable.

Mario AndrésolL’ancien directeur général de la PNH, Mario Andrésol, dément formellement les rumeurs selon lesquelles  il serait en résidence surveillée et  frappé d’interdiction de départ. "Pendant mon passage à la tête de la PNH j'ai toujours  lutté contre les kidnappeurs a fait savoir l'ancien directeur général de la PNH.
Selon Mario Andrésol qui est intervenu sur plusieurs stations de radio de la capitale ce mardi matin des mesures on été prises en vue de renforcer sa sécurité suite aux  menaces de mort qu'il aurait recues  sur son téléphone portable. 

Pour Mario Andrésol cette intoxication sur les réseaux sociaux et sur BBM portant atteinte à sa réputation fait partie d'une “campagne de manipulation visant à le détruire”.

Mario Andrésol qui reconnaît que sa sécurité a été renforcée sur demande de la direction de la PNH en raison de sa détermination dans le passé de combatre le kidnapping et les narcotrafiquants entend défendre son intégrité.