Imprimer
Catégorie : Societe
Affichages : 3671

Pour ou contre le Carnaval des Fleurs qui doit se tenir les 29, 30  31 juillet prochain? les avis sont partagés à Port-au-Prince. Plusieurs citoyens interrogés par INFOHAITI.NET estiment que ce carnaval n'a pas sa raison d'être.

Pour ou contre le Carnaval des Fleurs qui doit se tenir les 29, 30  31 juillet prochain? les avis sont partagés à Port-au-Prince. Plusieurs citoyens interrogés par INFOHAITI.NET estiment que ce carnaval n'a pas sa raison d'être.
Ces festivités ne vont qu'appauvrir davantage le pays qui a des ressources limitées. Cette catégorie de citoyens estiment qu'il y a trop de priorités et  autant de problèmes sociaux qui méritent  d'être adressés par l'administration en place. Loin de vouloir jouer les trouble fête ils citent é titre d'exemple la précarité extrême dans laquelle évoluent de nombreux enseignants du secteur public, le salaire de misère que reçoivent les pauvres policiers qui continuent d'être la cible de bandits armés, des vieillards démunis qui n'ont pour seul abri que des  les places publiques, heureusement aujourd'hui débarrassés de leurs occupants.

Dans cette capitale  grouillante, dense, pauvreté ou pas il y a  de ces port-au-princiens qui veulent à tout prix ce carnaval des fleurs. Ce ne sont pas 30 millions de gourdes qui vont résoudre les problèmes de ce pays. Selon ce groupe de citoyens  le Carnaval des Fleurs est un retour aux sources, une manière de renouer avec les belles traditions  du bon vieux Port-au-Prince d'antan. Pour eux le Carnaval des Fleurs est une opportunité de faire des affaires et le petit peuple pourrait bien en profiter. Plusieurs groupes socio professionnels devraient   tirer leur épingle du jeu.  «Ce n'est que justice pour Port-au-Prince qui avait été privée du Carnaval pendant les 3 jours gras »  arguent-ils..

A quelques jours de la tenue  du Carnaval des Fleurs de nombreux secteurs se questionnent  déjà sur la réussite  de ses festivités et de ses  retombées pour l'économie et l'image de la République.