Communiqué de Presse - Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) est vivement préoccupé par la dégradation de la situation sécuritaire du pays, traduite par une recrudescence des cas d’enlèvement et de séquestration contre rançon, des attaques armées en cascade contre des institutions bancaires, des assassinats, des lynchages et des agressions physiques contre des membres de la population, etc.

Communiqué de Presse - Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) est vivement préoccupé par la dégradation de la situation sécuritaire du pays, traduite par une recrudescence des cas d’enlèvement et de séquestration contre rançon, des attaques armées en cascade contre des institutions bancaires, des assassinats, des lynchages et des agressions physiques contre des membres de la population, etc.
En effet, pour la période allant du 1er octobre au 14 novembre 2011, des centaines de personnes sont blessées par balles dans la seule zone métropolitaine. Quatre-vingt dix-huit (98) autres ont perdu la vie ou sont portées disparues. A titre d’exemples :

  • Le 7 octobre 2011, le corps sans vie d’une ressortissante dominicaine, Gloria Perez Guzmán, secrétaire de l’Association des Dominicains vivant en Haïti est retrouvé à Bois Moquette, un quartier de Pétion-ville. Le RNDDH rappelle que la victime a été enlevée le 29 septembre 2011 et que ses ravisseurs l’ont quand même assassinée malgré le versement d’une forte rançon ;
  • Le 9 octobre 2011, Youkens Leroy, un étudiant finissant de la Faculté des Sciences Humaines (FASCH) a reçu deux (2) balles sur la route de l’Aéroport et a succombé à ses blessures.
  • Le 15 octobre 2011, vers 11 heures du matin, Jean Claude Louis Jean est enlevé à Canapé-vert. Malgré le versement d’une forte rançon par les membres de sa famille, la victime est portée disparue ;
  •  Le 31 octobre 2011, Luckner Sylvain, agent II, affecté à l’Unité de Sécurité Présidentielle (USP), est criblé de balles par des individus armés circulant à bord de motocyclettes. La victime se trouvait non loin de sa résidence, à la rue Caravelle, Nazon.  Son arme a été emportée ;
  • Le 1er novembre 2011, Ronald Auguste, un étudiant finissant en sociologie, à la Faculté des Sciences Humaines (FASCH) est porté disparu dans la zone métropolitaine ;  
  • Le 4 novembre 2011, Mollendo Bazile, un jeune adolescent âgé de seize (16) ans est enlevé à Thomassin 28 alors qu’il se rendait à son établissement scolaire. Ses ravisseurs ont réclamé une forte somme d’argent à ses parents. Malgré le versement d’une rançon, le corps sans vie du jeune Mollendo Bazile a été retrouvé à Meyotte, un quartier de Pétion-ville, sur une pile d’immondices ;
  • Le 7 novembre 2011, D. Martin Guiton, est attaqué sur la route de l’aéroport par des individus armés, circulant à bord de motocyclettes immatriculées,  alors qu’il revenait de la banque. Sa valise comportant des documents importants, son téléphone portable ainsi que le montant qu’il avait en sa possession, ont été emportés.
  • Le 10 novembre 2011, l’Inspecteur Principal, Joël Coffy, affecté à la Direction Centrale de la Police Administrative (DCPA) a été tué par balles par des individus armés non identifiés qui ont investi sa résidence, sise à Santo 19. Après des échanges de tirs alimentés, l’Inspecteur Principal, atteint mortellement, a rendu l’âme.
  • Le 11 novembre 2011, Me Briel Lagrandeur, un jeune avocat du barreau de Port-au-Prince, militant au Cabinet Camille Leblanc et Associés et Conseiller Juridique au Palais National, est assassiné par balles au carrefour Gérald Bataille, Delmas 33 alors qu’il revenait d’une séance de formation qui s’est tenue à la Guadeloupe.Trois (3) avocats dont la victime, se trouvaient à bord d’un même véhicule lorsqu’ils ont été attaqués par des individus armés non identifiés. Leurs effets ont été emportés. Le RNDDH rappelle que, dans le cadre d’un partenariat entre les barreaux de Port-au-Prince et de Paris, neuf (9) avocats haïtiens ont été invités à prendre part, du 6 au 11 novembre 2011, à une séance de formation portant sur différentes branches du droit telles que les branches pénale, civile, divorce, etc.
  • Le 11 novembre 2011, une patrouille policière a essuyé, à Cité Soleil, des tirs alimentés de groupes d’individus non identifiés. Le RNDDH rappelle qu’un incident similaire est enregistré le 31 octobre 2011 au Portail Saint Joseph. Au moins un (1) policier est blessé par balles lors de ces échauffourées.
  • Le 14 novembre 2011, McDonald Odésias, un Agent I est assassiné par des individus armés non identifiés alors qu’il se trouvait à la Station de Hinche, en partance pour son nouveau poste d’affectation. Le RNDDH rappelle que le policier MacDonald Odesias était affecté au Commissariat deDelmas 33. Il a été transféré au Commissariat de Hinche. En route pour son nouveau poste, le policier a été atteint mortellement. Il a rendu l’âme à Médecins Sans Frontières.

 

Parallèlement, le RNDDH note que la route nationale # 1, tente à redevenir ce qu’elle a été jadis : une zone de non droit. En effet, tôt dans la soirée, des individus armés investissent la rue, prennent des passants en filature et les dépouillent de leur possession. Ces individus œuvrent en toute impunité, à vue d’œil avec une arrogance à nulle autre pareille. Ils disposent de matériels roulants pour les filatures en voiture.

Le RNDDH constate que la Police Nationale d’Haïti (PNH) ainsi que la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) sont passives vis-à-vis de cette recrudescence des actes de banditisme et d’insécurité. Impuissantes, elles se contentent de dresser le bilan des cas de violence en promettant une amélioration de la situation.

Le RNDDH condamne ces actes de banditisme, non exhaustifs dans ce document, qui sont recensés un peu partout dans la zone métropolitaine. Le RNDDH profite de l’occasion pour présenter ses plus vives sympathies aux familles des nombreuses victimes.

Le RNDDH enjoint les autorités policières à prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de reprendre le contrôle de la situation sécuritaire du pays et de mettre un terme à cette vague de violence qui gangrène la vie nationale.

Port-au-Prince, le 15 novembre 2011.

 

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)