Imprimer
Catégorie : Societe
Affichages : 2447

On en parle depuis quelques jours. La victime a fait le récit poignant de son calvaire dans des interviews accordées à plusieurs stations de radio du sud et de la capitale. Cet adolescent de 18 ans de Port-Salut a été violé, le mois dernier, par des soldats uruguayens de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation d'Haïti (Minustah). Par peur ou par honte, la victime a gardé son silence pendant quatre longues semaines.

On en parle depuis quelques jours. La victime a fait le récit poignant de son calvaire dans des interviews accordées à plusieurs stations de radio du sud et de la capitale. Cet adolescent de 18 ans de Port-Salut a été violé, le mois dernier, par des soldats uruguayens de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation d'Haïti (Minustah). Par peur ou par honte, la victime a gardé son silence pendant quatre longues semaines.

Les responsables onusiens en Haïti ont ouvert une enquête et l'une des porte-parole de la Minustah, Mme Eliane Nabaa a fait savoir ce vendredi que les quatre soldats accusés "pourraient être rapatriés dans leur pays d'origine au cas où ces allégations seraient fondées". Entretemps, depuis plus d'une semaine, la vidéo montrant le viol de l'adolescent haïtien circule  sur tous les portables du département du sud. Nous vous proposons une version de cette vidéo à charge.

  Cliquez ici