Présidence/presse: René Préval dénonce le "manque de sérieux" de certains médias
En marge de sa conférence hier matin au palais national pour tenter de justifier son projet de loi sur la prolongation de son mandat présidentiel jusqu'au 14 Mai 2011, René Préval s'en est pris, sans donner l'impression de s'énerver,  à certains médias dont Signal FM, Vision 2000 qui auraient donné des informations sans prendre le temps d'en vérifier l'exactitude.

Présidence/presse: René Préval dénonce le "manque de sérieux" de certains médias
En marge de sa conférence hier matin au palais national pour tenter de justifier son projet de loi sur la prolongation de son mandat présidentiel jusqu'au 14 Mai 2011, René Préval s'en est pris, sans donner l'impression de s'énerver,  à certains médias dont Signal FM, Vision 2000 qui auraient donné des informations sans prendre le temps d'en vérifier l'exactitude.

ll a dit par exemple que la radio de Mario Viau a publié sur son site le compte-rendu d'une interview réalisée le jour de la liberté de la presse, le 3 Mai dernier avec Hérold Jean-François, le PDG de Radio Ibo ou celui-ci aurait déclaré que les difficultés financières que connaissent les médias haïtiens auraient poussé le pouvoir à soudoyer des confrères dans l'optique de contrôler l'information.

"Apres avoir fini de lire ca, déclare le chef de l'Etat, j'ai immédiatement appelé Hérold dont je connais la rectitude professionnelle pour lui demander de me donner le ou les noms de celui ou ceux qui aurait (auraient) tenté " d'acheter"  des journalistes , M. Jn François m'a confie qu'il n'a rien dit de tel et il a alors appelé Signal qui, au lieu de publier une excuse, a juste retiré du texte la partie incriminant le pouvoir", a déploré René Préval qui a ensuite confié qu'il était tout aussi étonné d'apprendre que Vision 2000 avait été victime d'un brouillage d'onde et que ceci serait la conséquence de matériels sophistiqués achetés par des hommes dans l'entourage du président pour saboter les émissions des radios.

L'information véhiculée par Léopold Belanger, directeur de la station a été relayée par Lilianne Pierre Paul de radio Kiskeya mais, ajoute le président, personne n'a pris le soin de vérifier au près du CONATEL la source du problème comme ils s'étaient pourtant engagés à le faire. "J'ai alors appelé Marcelin Montaigne qui était à Genève et il m'a appris qu'il était au courant du problème et qu'en fait il ne s'agit qu'une simple interférence avec une autre radio", a condamné René Préval dénoncant le "manque de sérieux de ces médias".

Le président de S0S journalistes et correspondant de l'agence britannique Reuters en Haïti n'a pu retenir ses larmes hier matin au palais national alors qu'il faisait part au chef de l'Etat des menaces sérieuses de mort, disait-il, qui pesaient sur sa personne. L'ancien président de l'Association des Journalistes Haïtiens (AJH)  croit que son engagement à défendre la liberté de la presse et les journalistes persécutés ou victimes dans l'exercice de leur profession serait à la base des difficultés qu'Il connait actuellement avec des bandits « liés aux secteurs proches des ennemis de la presse qui cherchent à porter atteinte à sa vie ».

Joseph Guyler C Delva a aussi confié que le commissaire du gouvernement et le chef de la police sont informés de la situation.  René Préval a enjoint le journaliste à garder son calme et à ne pas fournir trop d'indices et de détails à ceux qui « veulent sa peau ».          

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)