Difficile, même pour les plus insensibles de ne pas réagir avec asthénie sur le triste sort de ces centaines de malades, adultes, jeunes et enfants, dans la grande majorité issue, de la couche défavorisée qui ne peuvent pas recevoir des soins de santé dans les hôpitaux publics du pays. Contraints de se rendre vers des hôpitaux privés, trop onéreux vu leur misère, ils rentrent chez eux pour s’en remettre au temps et à la prière espérant un miracle pour qu’ils se rétablissent.

A l’HUEH, le plus grand centre hospitalier public du pays, le décor est des plus renversant. A part une poignée de patients qui s’y trouvent malgré eux, les urgences sont quasiment abandonnées. Pas de médecins, d’infirmières, voir membres du personnel de soutien.  Depuis tantôt 6 semaines l’HUEH est devenu plus qu’un enfer avec la grève des médecins résidents qui réclament entre autres de meilleures conditions de travail, des matériels pouvant leur permettre de mener à bien leur mission et une revalorisation salariale.

En dépit des multiples rencontres avec des responsables sanitaires, les cris de détresse de membres de structures médicales pays dont l’Association médicale Haïtienne, l’Association des Hôpitaux Privés d’Haïti, des Parlementaires la situation n’a guère évolué. La grève se poursuit pour la plus belle, les malades meurent à petit feu chaque jour dans des conditions inhumaines.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)