Imprimer
Catégorie : Sante
Affichages : 4695

 A l’occasion de la journée mondiale de la population, le Ministère de la Sante Publique et de la Population avec le support du Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) en Haïti  a organisé ce mercredi un atelier de travail  dans le but d’engager un dialogue entre  la société civile, les acteurs de la santé, le gouvernement et les milieux politiques et religieux autour du repositionnement de la planification familiale en Haïti.

 A l’occasion de la journée mondiale de la population, le Ministère de la Sante Publique et de la Population avec le support du Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) en Haïti  a organisé ce mercredi un atelier de travail  dans le but d’engager un dialogue entre  la société civile, les acteurs de la santé, le gouvernement et les milieux politiques et religieux autour du repositionnement de la planification familiale en Haïti.

Organisé  autour du thème  « La planification familiale: un droit à promouvoir, ann fè sa yon lòt fason » cet atelier de travail a permis aux participants de se faire une idée du  panorama de la situation de la santé de la  reproduction dans le pays. Les besoins en la matière sont assez édifiants et démontrent l’impérieuse nécessité à ce que tous les secteurs impliqués dans le domaine de la santé conjuguent davantage leurs efforts de manière à assurer une meilleure planification familiale dans les ménages haïtiens.

La planification familiale constitue en Haïti un des axes stratégiques du MSPP a fait savoir Mme Florence D. Guillaume, Ministre de la santé publique qui précise que le ministère qu’elle dirige s’engage à augmenter la couverture de la planification dans l’objectif d’améliorer la santé maternelle à travers le pays.